Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 23:21

 

Par la fenêtre, je vois les trois lascars de Haute-Volée, ceux dont le portrait s’étale à toute heure dans le téléviseur, ceux recherchés partout en Europe et même plus loin encore. Ce sont les brigands des grandes autoroutes numériques qui terrorisent et harcèlent bourses et banques et redistribuent leurs butins aux sans dents via internet. Moi je n’ai pas internet mais j’ai eu un relevé bancaire fantastique il y a deux mois. Donc vous pensez bien que les précaires ne les dénonceront jamais et avant qu’ils ne croisent un riche ou un imbécile, ils ont des jours heureux devant eux.

 

Je les vois derrière mon rideau, et je reconnais le visage barbu du très grand, les autres me tournent le dos, mais la blondeur d’une chevelure et la maigreur d’une silhouette me mettent la puce à l’oreille si tant soit peu qu’il y ait des puces à cet endroit précis de mon anatomie.

 

Mais ce que je vois, vous le croirez si vous voulez, moi je n’y suis pour rien.

 

D’abord fleurit le plus petit. Juste là, sous ma fenêtre, un grand pot de fleurs, vert le pot, vert anis très joli. Un grand laurier rose, tout endimanché de printemps alors que nous sommes en novembre.

Le blondinet au profil féminin s’élance maigrement puis déploie des branches de pêcher. Toutes feuillues déjà et prêtes à bourgeonner.

Le grand barbu grossit si fort et si soudainement que j’en perds tout soleil sur la façade.

Le beau tilleul que voilà !

Je ne peux m’empêcher d’ouvrir la fenêtre, je ne peux m’empêcher de descendre vite l’escalier et sortir dans la cour. Une cour pavée, une cour infertile qui vient d’accueillir un laurier, un pêcher et un tilleul.

Que dois-je faire de cela ?

Les voisins ont-ils épié ?

Que dois-je faire ? Et vont-ils se transformer en lascars si je les déplace ou les dépote ?

Je n’ai pas le temps de réfléchir plus avant, je me sens soulever, on m’adosse contre une branche solide, on m’encercle de branches souples, et on s’envole tous ensemble.

 

Je vole pour la première fois de ma vie. Je vole et ce que je découvre est majestueux, au-delà des toits gris du bourg, je ris gorge déployée devant les sommets déjà blanchis, les lacs rétrécis, les routes minuscules, puis peu à peu l’horizon, peu à peu l’océan, peu à peu tout tourne très vite. La terre s’éloigne comme un ballon !

Comme c’est bizarre ! Je n’ai aucune peur, je n’ai pas froid, je n’ai aucune peine à respirer.

Je suis déposée sur une herbe fraîche et fleurie, mon tilleul, mon pêcher et mon laurier me regardent avec compassion.

Sur quelle planète suis-je ?

 

- Madame Michon ! Madame Michon !

On crie dehors.

De ma fenêtre, je vois mon voisin qui, tout excité, veut me parler.

Je descends l’escalier, puis je me souviens.

Où suis-je ?

Pourquoi chez moi ? Où est l’herbe fraîche et fleurie ?

- Madame Michon, vous avez vu ? Le tilleul ? Le pêcher ? Le laurier ?

- Où ça ?

- Ben là, dans le champ.

- Dans le champ ? Mais où est le bourg ?

- Disparu Madame Michon, disparu. On habite peut-être au paradis… j’ai volé, vous savez Madame Michon, j’ai volé loin de la Terre, parce que de ma fenêtre, vous savez, j’ai vu les trois lascars…

 

 

Polly.

https://lecritconjure.wordpress.com/

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adamante 16/02/2017 18:12

Le mystère des trois lascars... un village qui disparait ! André Hardelet n'aurait pas été déçu lui qui connaissait le déménageur de forêts.

Isami 06/02/2017 15:44

Je suis partie avec toi, je me suis envolée. Joli texte. J'ai bien aimé. Tu en as de la chance d'avoir pu être encerclée par les branches d'un arbre. Moi, j'aimerai bien. L'arbre pour moi est tellement symbolique....

gadgio 04/02/2017 17:05

Quel plaisir doit être que celui de s'envoler.. dans les branches d'un laurier rose !
Ton récit m'a fait sourire

ABC 03/02/2017 15:57

Je reviens me promener dans la Petite Fabrique et je vois que mon commentaire a disparu. J'ai pourtant tant aimé l'imaginaire de Polly, et ses trois lascars polissons devenus arbres aux portes du paradis !!!

azacamopol 05/02/2017 09:57

Je suis navrée... je suppose qu'il s'est perdu dans les méandres du Net, parce que je ne l'ai pas retrouvé dans l'administration du blog.
Heureusement que tu es revenue.
Merci pour elle. :)

lilousoleil 03/02/2017 06:57

j'adore ce genre de récit qui commence dans une réalité puis peu à peu s'en dégage pour devenir flou et intouchable...
Avec le sourire

Quichottine 03/02/2017 02:05

Eh bien... voilà que je vais m'interroger longuement sur ces trois lascars capables de nous emporter au loin...
Trois arbres capables de nous enlacer, de nous faire voler...
Tu vois, ça, ça me plaît bien. :)
Merci, Polly.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.