Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 09:36

 

un passé décomposé



 

un enfant vint à passer
derrière le rideau sombre
il était midi passé
on distinguait à peine une ombre

le soleil pourtant brûlait
cet enfant cachait sa tête
je sus qu'il me ressemblait
ce n'était pas vraiment sa fête

malheureux et surtout discret
devinant l'oeil d'un chien malade
je ne sais trop ce qu'il fuyait
mais il semblait dans la panade

alors je revis  soudain
dans cette forme impalpable
mon passé presque misérable
de gosse à l’avenir incertain

ai-je commis une vraie faute
aujourd'hui j’en suis hanté
sous la honte de mon  péché
je ne vais plus la tête haute
 
ce bambin comme un spectre filant
voulait-il me dire ces choses
j'aime en lui le revenant
mais j'envoie son discours aux roses

je ne veux qu'il aille gâchant
le peu de temps pourtant
de temps morose
dont encore je dispose





jean-marie

www.passage1.com

 

Le texte a été publié par son auteur à l'adresse suivante

http://www.passage1.com/article-un-passe-decompose-97708300.html

 

...

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2012
commenter cet article

commentaires

elise 27/01/2012 11:42

Un passé douloureux revêtu sous cette ombre,mais pourquoi ce revenant s'impose t-il aujourd'hui? voulant resté serein ,tu réponds par un refus .
Beau texte Jean-Marie, pour cette reprise de l'écriture.Elise.

Martine du JdV 25/01/2012 20:06

qu'avons nous fait de nos espoirs ?? ce que nous avons pu !
c'est vrai , il est perdu le temps des regrets !

blj73 24/01/2012 20:43

Ce poème est magnifique et résonne en moi... sans toutefois tout décrypté, je le reçois comme un félicité; très émouvant.Bien amicalement.

polly 24/01/2012 06:33

Jean-Marie entre nostalgie et avenir: j'aime entendre l'ombre de cet enfant qui se rappelle à toi, et toi, sage qui regarde devant les fruits qui sont encore à cueillir.

J'ai aimé entendre cette ombre-là, comme une petite musique d'antan.

jean-marie 23/01/2012 23:51

bonsoir, ma chère Quichottine,
bien sûr qu'en écrivant ces mots je pensais au poème de Musset ! ces mots sont venus de mon passé je les ai accueillis...
je viens de relire La Nuit de décembre
c'est si beau !
bisous d'amitié
jean-marie

azacamopol 23/01/2012 23:57



Je l'ai relue il y a peu... et je trouve toujours ce poème magnifique.


 


Merci pour tout, Jean-Marie. :0010:



Quichottine en pause 23/01/2012 23:02

En te lisant ce soir - pardon d'avoir un peu tardé - je pensais à Musset et à sa nuit de décembre...

Quel est donc cet autre toi-même qui se penche à ta fenêtre et qui - si je t'en crois - te ressemblerait comme un frère ? Un souvenir, un fantôme... ou seulement l'ombre perdue d'un matin gris
?

Ce bambin qui vient hanter tes rêves est merveilleux sur ta page. Merci pour ce très beau poème, Jean-Marie.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.