Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 15:46

 

Un jour,

 mon prince viendra

 

 

 

J’ai ainsi vécu seule

sans personne avec qui parler

véritablement,

jusqu’à une panne dans le désert du Sahara,

il y a six ans.

 

 

 

J’avais à peine de l’eau à boire

pour huit jours

et

ma longue robe blanche,

en coton indien,

celle que papa m’avait offerte

le jour de mes seize ans,

était toute froissée…

 

 

 

Alors,

vous imaginez ma surprise,

au lever du jour,

quand une drôle de petite voix m’a réveillée.

 

 

 

Elle disait :

 

« S’il vous plaît,

Mademoiselle Pénéloop,

dessinez-moi un mouton... »

 

 

 

« Plaît-il ? »

 

 

 

« Dessinez-moi, un mouton,

je vous prie... »

 

 

 

*

*

*

 

 

 

Ma foi,

je le trouvais plutôt poli,

plutôt joli garçon,

mais

je n’étais pas vraiment sûre qu’il soit majeur…

 

 

 

Je me suis assise sur le sable blond,

le sable chaud,

 

je me suis adossée à la carlingue cabossée,

bien à l’ombre

rare.

 

 

 

Il flottait ici,

à cet instant précis,

comme un parfum de bonheur

sans âge…

 

 

 

Sans que je l’y invite

tout à fait,

il est venu s’asseoir tranquillement

entre mes jambes,

 

son dos frémissant

tout contre

mon sein frémissant.

 

 

 

De sa main droite,

il jouait avec le sable fin

qui filait entre ses doigts si fins

et

il a dit tout haut,

presque avec solennité :

 

 

 

« Je suis

le Grand Sablier

des Origines du Monde ! »

 

 

 

Très légèrement,

je l’ai entouré de mes bras doux.

 

 

 

Longtemps,

très délicatement,

il a caressé les étoffes

autour de mes genoux

 

et

 

il a demandé :

 

 

 

« Mademoiselle Pénéloop,

vous portez toujours

des robes de Princesse ? »

 

 

 

J’ai laissé

le grand silence des sables

répondre à ma place.

 

 

 

*

*

*

 

 

 

J’ai attendu que le soleil

enfin

décline lentement

lentement

derrière la dernière dune.

 

Tout rouge.

 

 

 

Croyez-moi,

cela a pris des jours et des jours…

 

 

 

À un moment,

sans le vouloir vraiment,

j’ai posé mes lèvres, très délicatement,

sur sa belle nuque toute fraîche

et

j’ai murmuré :

 

 

 

« Seulement les fois

où je sens que je vais rencontrer

quelqu’un d’important... »

 

 

 

« Hum…

Je savais que vous alliez dire ça… »

 

 

 

Sans presque bouger,

mais en respirant

fort et paisiblement l’un et l’autre,

on a attendu

que les premières étoiles

se lèvent.

 

 

 

Seulement

le vent des sables

et

le cri cri

des insectes immémoriaux…

 

 

 

Un oiseau invisible a crié.

C’était le signal que j’attendais…

 

 

 

J’ai glissé à son oreille :

 

« Tu le veux toujours, ton mouton ?

 

 

 

Je te préviens,

de toute façon,

quoi que tu répondes,

 

j’ai préparé pour toi,

rien que pour Toi,

 

la plus belle,

la plus extravagante

des excuses du monde… »

 

 

 

 

 

Pénélope Estrella-Paz

 

( et un grand merci à… )

L’Orée des peut-être :

 

http://aloreedespeutetre.over-blog.com/

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> Beau talent, j'aime beaucoup, bravo !<br /> <br /> Jean-Claude<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Comme elles sont heureuses les filles de seize ans qui rencontrent leur Petit Prince...<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Merci !<br /> <br /> ça m'a fait du bien de me perdre<br /> à nouveau, pour un soir,<br /> dans les sables si mystérieux du Sahara...<br /> <br /> ***<br /> <br /> Si vous voulez prendre<br /> un petit peu d'avance<br /> avec le Printemps des poètes,<br /> il y a en ce moment sur l'Orée<br /> un petit jeu d'écriture<br /> absolument sans prétention.<br /> <br /> http://aloreedespeutetre.over-blog.com/article-jeu-d-<br /> ecriture-pour-les-amis-des-bibliotheques-67672817.html<br /> <br /> ***<br /> <br /> Je souhaite à chacun / chacune<br /> une très belle nuit étoilée<br /> pleine de promesses déraisonnables...<br /> <br /> Pénélope Estrella-Paz<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> ça me rappelle un certain Petit Prince !<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> un texte vraiment magnifique !<br /> l'art permet tout<br /> même les plus folles extravagances<br /> amicalement<br /> jean-marie<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Le Petit Prince lui sourit et moi aussi, je crois que c'est le seul petit homme au monde dont je connaisse toutes les phrases par cœur... Avec un si bel atout cœur peut-on avoir besoin d'excuses<br /> ???<br /> <br /> <br />
Répondre
Q
<br /> Merci à Saint-Exupéry et à Gustave Courbet. :)<br /> <br /> Quoique tu aies pu en penser, je trouve que ton texte répond à la consigne...<br /> <br /> Les excuses extravagantes, on peut les imaginer et ton texte est très beau.<br /> <br /> Merci, Pénélope.<br /> <br /> <br />
Répondre

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

Le nouveau blog a été supprimé le 19 août 2020 sans sauvegarde, j'en suis désolée.

Si vous désirez que les texte parus sur Wordpress soient de nouveau publiés ici, vous pouvez me les envoyer à l'adresse habituelle.

Merci !

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Archives

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.