Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 09:52

 

Savoir-vivre inexistant

 
Un coin d’appartement, un mur à souvenirs et voilà qu’un objet ultra précieux se retrouve entre les mains de l’adolescent touche à tout, turbulent, fils de l’un de nos voisins et amis.

 
Fabrice, car tel est son prénom,  d’un air arrogant, se tourne vers moi et dit :

 


- C’est à toi ?

 


Bien sûr que c’était à moi sinon pourquoi cela serait-il suspendu sur le mur de mon bureau ! De quel droit se permettait-il de toucher à ce qui ne le regardait pas !
 
Agacée et surtout inquiète de la tournure des évènements, je tentais de reprendre l’objet pour le remettre en place. Fabrice s’y cramponna malgré le regard réprobateur de ses parents  mais sans qu’ils ne fassent le moindre geste pour le  contrarier. Il dit soudain :

 


- Et si je l’essayais ? Tu sais en jouer toi ?

 


Là vraiment il exagérait ! Comment lui  reprendre l’objet sans créer d’histoire et sans paraître malpolie ?

 


- L’instrument n’est pas accordé et il lui manque une corde il est donc inutilisable, de plus il est fragile et je n’ai plus de médiator

 


- Oh là je ne vais pas le casser, dans l’état où il est il ne craint plus rien ! Et c’est quoi un médiator ?

 


Je répondis brusquement,  les nerfs vraiment à fleur de peau :

 


- Si tu ne sais pas ce qu’est un médiator, tu ne pourras pas davantage jouer de cet instrument, ce n’est pas une guitare…
 
- Je vois bien que ce n’est pas une guitare ! Je ne suis pas idiot ! J’en ai vu des vieux machins du même genre sur Internet, ils étaient napolitains… C’est plutôt démodé…

 

 

Le sang me monte à la tête et la mère soudain s’en aperçoit et  dit à son fils de reposer l’instrument où il était. L’adolescent du haut de ses treize ans n’était pas de cet avis :

  
- Quelle histoire pour un truc pareil, qui ne ressemble plus à rien, toute la déco est partie…

 


Cette fois je ne me contiens plus :

 


- Ce truc comme tu dis, même si la nacre a disparue, si une corde est manquante sur les huit, et bien ce truc,, ce machin démodé comme tu dis,  et bien il appartenait à mon père et j’y tiens beaucoup, alors maintenant tu me le donnes et tu ne touches plus à rien  dans cette maison !

 


En colère d’avoir été contrarié, Fabrice jeta l’instrument sans ménagement sur le canapé et se retourna en haussant les épaules.

 


- Je te le rends, il est juste bon à mettre à la poubelle !


Les parents se levèrent, le regard gêné, je ne les retins pas. Je n’avais pas envie de passer une soirée, ni avec cet olibrius, ni avec ses parents qui n’avaient aucune autorité sur lui. L’amitié est une chose, la politesse une autre, mais les deux sont liées.


 
Violette Dame mauve

 
www.damemauve.com

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Pénéloop 04/02/2011 22:37


La politesse une autre
Ce restaurant, une antre
Cette poche ? une outre !

Loop


claudie 27/01/2011 05:58


Je n'aime pas beaucoup les parents trop laxistes et cette mandoline devait être bien jolie et chère à ton coeur !


Naniloup 24/01/2011 15:31


Et oui, l'adolescence est un cap difficile, c'est connu. Mais un tel phénomène, une tête à claque, oui !!!


Catheau 24/01/2011 14:15


Qu'il retourne à sa guitare électrique, ce petit Béotien !


Violette Dame mauve 24/01/2011 13:14


Merci d'avoir publié mon article et de m'avoir acceptée dans ta communauté.
gros bisous
Violette


l'oeil qui court 24/01/2011 11:43


Ouf qu'il est parti ! La vie civilisée va pouvoir reprendre.
Un petit ciné pour oublier tout ça et passer enfin une bonne soirée ?


Dan Rodgerson 24/01/2011 11:41


On sent bien dans ce texte toute la tension devant ce sale gosse, tête à claques.
Est-ce du vécu ?


ABC 24/01/2011 11:00


Le respect des gens et des choses ne devrait jamais se perdre !


Bab 24/01/2011 10:25


Quand j'avais cinq ans, j'adorais jouer avec celle de ma mère... que j'ai malheureusement cassée. Plus de cinquante ans plus tard, j'en garde la honte. Elle y tenait beaucoup.
Tiens, je vais en écouter un peu en surfant.


Quichottine pour Azacamopol 24/01/2011 10:10


Un adolescent à rabrouer vertement !

... Et je sais qu'il en existe de nombreux qui n'ont plus aucun sens de ce qui est tolérable ou non...

En tout cas, je vais te laisser essayer de réparer cet instrument de musique dont je tairais le nom en attendant que d'autres puissent y jouer pour mon plus grand plaisir.

Merci pour ta participation, Violette.


azacamopol 24/01/2011 10:14



Le texte a été publié chez Violette Dame mauve à l'adresse suivante :


http://www.damemauve.com/article-defi-d-ecriture-de-la-petite-fabrique-d-ecriture-65599017.html



Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.