Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 17:29

Sang froid.

 

 

- Oh ! Regarde ! Vite, viens vite !

- Comment est-ce possible ? Un python sur les épaules d’un monsieur ! Qu’il est gros !

- Tu crois que ça mange les marmottes ?

- Je ne m’y risquerais pas !

- Comme il doit avoir chaud, ce monsieur, enlacé comme il est !

- Chaud ? Le python est de sang  froid ! C’est peut-être sa climatisation personnelle.

- Il a l’air d’être heureux ! En tous cas il est fier.

- C’est de la provocation, les gens qui le croisent ont l’air horrifié.

- Moi aussi.

- Toi aussi quoi ?

- Je suis horrifiée. Pas toi ?

- Je trouve ça singulier, on est à l’abri à notre fenêtre, on ne risque rien. Et c’est bien la première fois que j’en vois un se balader dans les rues. Impressionnant ! Au moins deux mètres !

- Il s’approche, il vient sous notre fenêtre, s’il se déroule, on est mal !

- Je ne crois pas. Je me penche, pour mieux le voir. Viens fais comme moi. Il dort, ne crains rien.

- Je ne suis pas sûre qu’il dorme. Quelle tête ! Répugnant !

- Je ne trouve pas. Plutôt bien dans sa peau.

- Il a dû muer depuis peu, regarde comme elle luit.

- Qui lui ?

- La peau !

- Un beau sac !

- Comment ça un beau sac ? Tu crois que c’est un faux  avec une peau de vrai ?


A ce moment-là, d’un bond rapide le python se soulève et sa gueule tout ouverte apparaît face à elles qui se renversent d’effroi d'un même mouvement et d'un même mouvement rampent jusqu'au lit.


- Ferme la fenêtre !

- Sûrement pas ! Je ne tiens pas à me transformer en pâté.


Elles se précipitent vers la porte car le python vient de se glisser à l’intérieur. Au moment où elles l’ouvrent, le monsieur est là, le doigt sur la sonnette.


- Bonjour, excusez-le, il est parfois indiscret.

- L’excuser ? Quelle frayeur ! Ça va pas de nous mener ainsi près de l’apoplexie !

- Il n’a pas souvent l’occasion de libres gambades, si je puis m’exprimer ainsi. Vous lui avez plu, deux marmottes à la fenêtre, jamais nous n’en avions vues.

- Nous ne vivons pas dans le même pays, il est du chaud et nous du froid, on ne peut pas s’entendre, trop de température nous sépare. Emportez-le vite.

- Quel dommage ! Vous auriez pu sympathiser, pendant que je travaille, il aurait été moins seul. Voilà j’habite là-bas, si vous voulez, on pourrait se faire moins de solitude ensemble.

- Euh ! Nous on n’est pas seules, on est deux, mais vous aussi vous êtes deux.

- Oui, mais je suis obligé de le laisser, voyez-vous. Il s’ennuie. Réfléchissez !  Il faut s’habituer évidemment. Il est très sociable, vous savez, il n’a pas l’air comme ça, mais il a beaucoup de conversation.


Le python s’enroule à nouveau autour du corps du monsieur et ils s’en vont tous deux, tendrement unis.


- Ouf ! J’ai cru mourir !

- Pourtant… moi il me plaît bien ce python, tu as vu, juste curieux, il nous a visitées.


Elle se précipite à la fenêtre et appelle le monsieur.


- Quel est son nom à votre python ?

- Gros Câlin. A bientôt, s’exclame le monsieur

- Oui, peut-être dit la commère.

- Comment ça peut-être ?

- Il me plaît bien.

- Qui ? Le monsieur ou le python ?

- Les deux.

- Ce sera sans moi.

- Tu dis ça, mais collante comme je te connais, tu viendras.

- Moi ? Collante ?

- Bien autant que Gros Câlin, bien autant.


 

Polly

L'écrit conjuré

 

 



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ABC 26/12/2013 21:56

Câlin ou pas, je suis réservée, je crois que je suis bien contente de ne pas habiter la même rue !!!!!

elise 26/12/2013 19:12

Ouah !!! histoire peu ordinaire ,je pense que j'aurai été plus rapide à fermer la fenêtre que tes amies marmottes. Gros câlin, oui mais je n'irai pas lui en faire un . Gr !!!Gr !!j'en ai froid dans
le dos !! Elise.

Azalaïs 13/12/2013 22:46

ce fut un canular extraordinaire ce roman publié sous un pseudo, il faudrait que je le relise
comme ces deux marmottes bien au chaud et sans histoire on se dit qu'on aimerait bien tenter l'aventure de la rencontre mais l'étrangeté fait toujours peur
bises

polly 13/12/2013 20:54

Je n'ai pas pu m'empêcher cette étrangeté. Gros Câlin est un super souvenir théâtral qui m'a menée au roman, évidemment.
C'est un de mes préférés de Romain Gary, même si ce n'est pas le meilleur, parce qu'il est intimement autobiographique.
un roman sur la solitude, la tragédie de la vie, mais avec du rire, beaucoup de rire.
L'écriture elle-même est déroutante, presque déconcertante par moment dans les dialogues. C'est du Charlie Chaplin.
Bon je m'arrête, sinon je vais en faire un roman moi-même.
:)

Quichottine 13/12/2013 19:51

Un python de 2m20 pour un gros câlin... oui, ça peut... et j'ai adoré !
Il faudra que je lise ce roman :)

Merci, Polly.

C'est un très beau moment, à la fois étrange et tendre...

m'annette 13/12/2013 18:52

c'est déroutant! et bien vu..
Merci pour cet agréable moment

kimcat 13/12/2013 18:24

Je comprends mieux alors Polly !
Ceci étant cela m'a bien plu à lire.
Bonne soirée.
Bizzz

kimcat 13/12/2013 17:58

Coucou Polly
Une histoire de python qui me fait froid dans le dos. Car c'est une bête qu'il ne vaut mieux pas côtoyer de trop près car c'est un prédateur redoutable.
Bizzz
Béa kimcat

azacamopol 13/12/2013 18:20



Lorsqu’on a besoin d’étreinte pour être comblé dans ses lacunes, autour des épaules surtout, et dans le creux des reins, et que vous prenez conscience des deux bras qui
vous manquent, un python de deux mètres vingt fait merveille
Romain Gary (Emile Ajar), Gros-Câlin - Paris, Mercure de France, 1974


 


C'est pour lui Kimcat, pour lui et ce roman que j'adore. Bises.


polly



Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.