Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 12:00

 

De cette furieuse envie

... de se fondre dans le décor...?

 

Alors que le temps passe de plus en plus vite, que j'ai du mal à tout remettre en état, dans le monde virtuel que j'ai créé et dans ma vraie vie, une petite voix se fait de plus en plus présente...

 

Dis Quichottine, pourquoi ne participes-tu pas plus activement aux jeux que tu proposes toi-même à la Petite Fabrique ? Dis, pourquoi ?

 

Voix insistante, reproches vifs et si justement mérités...

 

Dis Quichottine, pourquoi ne participes-tu pas plus activement aux jeux que tu proposes toi-même à la Petite fabrique ? Dis, pourquoi ?

 

Pourquoi, parce que c'est moi, serais-je plus présente qu'autrefois ?

 

Dis Quichottine, pourquoi ne participes-tu pas plus activement aux jeux que tu proposes toi-même à la Petite fabrique ? Dis, pourquoi ?

 

Cet ostinato lancinant me réveille la nuit.

 

Trois participations en tout et pour tout... Trois seulement, en temps et heure. Voyons, cela fait combien de temps que je me suis inscrite ici ? ...

 

Le 16 décembre 2009...

 

Un peu plus d'un an, c'est peu... mais assez pour que je puisse avoir honte de ne pas y avoir écrit d'avantage.

 

Quelques articles pour la communauté sur mon blog, vingt-deux... Est-ce si peu ? Est-ce beaucoup ?

 

D'autres font davantage... Je sais que je me régale à les lire, à les commenter ici depuis que je me suis proposée pour assurer l'intérim, pour que la Petite Fabrique d'écriture, si différente de bien d'autres communautés, ne meure pas.

 

Cependant...

 

Il m'arrive de plus en plus d'avoir envie de me fondre dans le décor, de disparaître comme d'autres, dans ces grands trous noir obéiens qui engloutissent tant de mots, d'images...

 

– Qu'y ferais-tu ? Tu sais bien que ceux qui partent ainsi ne reviennent jamais vraiment.

 

Qui sait ? Peut-être y retrouverais-je ceux que j'ai tant aimés et qui me manquent aujourd'hui... Tous ceux qui ne sont plus là mais dont les mots me hantent encore tant ils étaient proches de ce que je ressens ?

 

Imaginez ce qui se passerait si je pouvais traverser le mur que représente mon écran entre vous et moi, entre le virtuel et le réel ?

 

Je pourrais mieux vous connaître, peut-être, au lieu de ne voir en vous que les mots que vous déposez, ici ou là...

 

Qui sait ? Vous seriez peut-être contents de me voir, déçus peut-être aussi. Le virtuel permet tant !

 

Je pourrais être un vieil homme ronchon ou au contraire une adolescente malicieuse et taquine ?

 

M'inventer autant de personnages différents que d'adresses sur la Toile ?

 

– Le pourrais-tu vraiment ?

 

Je ne sais... Je crois que les personnages que j'invente sont dans les histoires que je raconte, je n'ai pas besoin d'autre chose.

 

– Et alors, aujourd'hui ?

Tu vas encore avoir détourné la consigne pour seulement parler de toi et de tes doutes, de tes moments de découragement ?

Tu es tout à fait hors-sujet !

 

Qui sait ? Peut-être était-ce seulement un prologue à vos histoires à venir, une explication pour ceux qui s'interrogent, juste des mots pour vous remercier d'être là.

 

– Et maintenant ?

 

Maintenant ? Tu m'as vu, le long de ce mur, chez Marlène ?

Je regardais la nuit, j'imaginais l'allumeur de réverbère se transformant en allumeur de soleil...

 

C'est à ce moment-là que j'ai eu envie aussi de me fondre dans le décor.

 

Le mur, qui m'écoutait sans rien dire, m'a enveloppée dans ses bras pour me protéger des pensées du monde du "trop". Il m'a murmuré des mots doux, tous ceux qu'il avait entendus pendant sa longue, très longue vie de mur. Il y en avait beaucoup...

 

Et moi, je suis là, désormais, quelque part, à l'écouter.

 

Bientôt, je reviendrai.

 

...

 

Quichottine

 

La Bibliothèque de Quichottine

 

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Hélène. 22/02/2011 01:18


C'est vraiment un vieux beau mur; il a une histoire que je ne connais pas, mais tu t'y sens bien...
Et une allumeur de soleil... Te demande-t-il de le suivre?
Je t'embrasse, Quichottine.


Pénéloop 17/02/2011 20:57


Peut-on être à la fois
animateur et acteur ?

Quelle est la marge de manoeuvre,
le fil,
la part du
"je dois"
et la part du
"il faut" ?

Jusqu'où être bienveillant,
encourageant,
gentil, gentille ?

Comment on écrit " Zut "
en Rabelaisie ?

Loop

Moi,
je ne saurais pas faire.

Merci pour tout, Quichottine,
mais surtout
pense à toi...


Azalaïs 12/02/2011 20:30


c'est ça qui est fabuleux justement c'est qu'il faut se sentir libre d'aller et de venir à sa guise, je pense que nous avons bien mérité cela, s'il n'y avait pas cette liberté, pour moi en tous les
cas ce serait la fin totale de l'écriture


Martine du JdV 12/02/2011 14:19


la vraie vie est là pour les obligations et les contraintes, je vote pour que le web soit un espace de liberté, d'envie et de plaisir ... en croisant les doigts pour que la gestion de la petite
fabrique soit tout cela pour toi et que cela ne te prenne pas trop de temps sur d'autres plaisirs .. sinon il faut déléguer !
bonne semaine Quichottine et merci !


jean-marie 08/02/2011 18:28


bonsoir, ma Chère Quichottine,
on l'espère bien que tu vas revenir très bientôt !
et tu n'as pas détourné la consigne, tu l'as illustrée de façon originale
bisous
jean-marie


Dan Rodgerson 07/02/2011 18:24


Avec la disponibilité que tu montres pour la petite fabrique, il n'est pas encore venu le temps où tu te fondras dans le décor.


juliette 07/02/2011 05:56


oui ! très original et pousse à réfléchir Merci pour l'intérim
@ bientôt


marie henriette latsague 06/02/2011 15:47


très joli texte "pas hors sujet "du tout mais traité de façon très personelle et fraiche,avec en toile de fond, la vraie question de "la présence" de "l'absence",de la transparence ,du réel ,du
virtuel, du flux et du reflux


blj73 02/02/2011 22:37


Merci Quichottine pour ton texte ... et merci surtout d'animer ce site où l'on se sent bien (comme dit ABC)... Il n'y a pas besoin de passer à travers l'écran pour s'apprécier les uns les autres à
travers nos textes, nos écrits, nos émotions...Pas de culpabilité à avoir.. chacun fait à son rythme et cela est le plus important...


aimela 02/02/2011 13:16


Il y a des moments où l'on a envie d'être tranquille, d'être transparent, il faut se laisser aller à ces moments sinon on se casse. Il ne faut pas culpabiliser


Paul Mertz 01/02/2011 21:17


Quel est donc ce fantôme intérieur qui vous tance si souvent, Quichottine, et sans arrêt vous reproche d'être ce que vous êtes ? N'est-il pas temps de lui faire un sort ?


ABC 01/02/2011 13:49


L'équilibre Quichottine, l'équilibre si difficile à garder du trop, au trop peu, du encore au plus du tout, tout est toujours à nuancer....
Comme tu le dis si bien, ici il y a un climat, une ambiance, un je ne sais quoi qui fait que je m'y sens bien, alors à notre rythme continuons, sans compter les commentaires, les participations,
les réactions, les sommeils, les pauses..... Et merci à toi pour ta façon délicate de jouer le jeu de l'intérim...
Cette consigne est très riche, merci de l'avoir proposée...


Bab 01/02/2011 13:26


Derrière la vitre dépolie de la Toile dont nous ne voyons que les ombres chinoises. Frustration de ne pas passer sur l'envers du décor, et qu'y trouverions-nous ? Un paysage banal ou affligeant, un
reflet où l'on se sentirait impuissant ?

Merci Quichottine de préserver la Petite Frabrique. Comme toi, ce reflet me suffit, j'y trouve ce que l'on veut bien me montrer et c'est déjà très riche.


Adamante 01/02/2011 13:22


Bonjour Quichottine,
J'avais fait un long, très long commentaire, j'ai hésité à le publier et finalement je ne le fais pas... tu poses là le thème d'un vrai débat de société.
"Qui va piano va samo" c'est peut-être le parfait résumé de ce que j'aurais dit. Amitiés. Adamante


Quichottine 01/02/2011 12:29


Pour ceux qui s'en inquièteraient, je ne m'absente pas, bien sûr, et je publierai avec bonheur vos propres participations à ce nouveau jeu.

Merci à tous.


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.