Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 12:25


Non merci, très peu pour moi

 

 

A la mémoire de Philippe de Dieuleveult,

le casse-cou par excellence

que j'ai tant admiré,

et la seule fois où j’aurais pu le lui dire

je me suis enfui...

 

 

Non, merci, très peu pour moi !
ni casse-cou ni fend la bise

le vide me remplit d'effroi

du vertige et de son emprise

je subis trop fort la loi

 

je m'affole je m'emballe

devant le risque gratuit

encore plus aujourd'hui

je m'affole et je cavale

 

 

Les ballons colorés dans le ciel de l'Ariège, au pied des Pyrénées ce dimanche matin, vont prendre le départ pour un pays lointain, s'envolant au dessus des monts couverts de neige

Invité, j'étais là, je ne sais plus pourquoi, je ne sais qui non plus me présenta Philippe, un baroudeur, un dur, chaleureux, brave type, animateur connu pour de nombreux exploits

Je me vis obligé d'entrer dans la nacelle... Je croyais bêtement qu'elle restait au sol. Oh, mais non, me dit-on, c’est un tout petit vol. Aussitôt, je palis, je verdis, je chancelle

On a pitié de moi, en se moquant un peu. Gentiment libéré je ne suis pas très fier... Un souvenir cuisant qui ne date pas d'hier. Pour pareilles aventures je suis hors jeu...

 

 

jean-marie

 

www.passage1.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Anouk 26/10/2009 20:04


C'est vrai qu'il y a parfois des émotions qu'on ne supporte pas et la sensation du vide autour de soi peut provoquer de véritables malaises.


elise 25/10/2009 22:29


et oui on se dit que l'on va y arriver!! et puis, un ressenti nous met mal à l'aise ; cela nous fait perdre nos moyens pourtant si présents et vrais


reinette 19/10/2009 07:28


on n'a pas tous le coeur bien accroché.


Jackie 17/10/2009 11:33


Oh ! quel dommage Jean-Marie ! mais c'est vrai, le vertige est une chose difficilement métrisable, on se sent littéralement aspiré vers le bas...
Personnellement, un voyage en ballon me fait rêver !


polly 17/10/2009 09:25


Mais tu es revenu!
Et tu es là pour le conter, et c'est si amusant qu'on t'ait entraîné ainsi sur ce que tu n'aurais pu faire.
La verdeur, le vertige, n'est-ce pas là des dérivés du désir?
;)


arieth 15/10/2009 13:42


bel envol autant littéraire que réel...jean marie,tu m étonneras toujours! arieth


laura 15/10/2009 08:56


Ah le ciel de l'Ariège!


Mamylilou 14/10/2009 20:05


Pour affronter , il faut savoir vaincre sa peur plus térifiante en ...l'air !


ABC 14/10/2009 17:33


Ne rougis pas, le vertige ne se maîtrise pas, ni ne se dompte tu en es seulement la victime....


claudie 14/10/2009 17:22


C'est un bel hommage à cet homme qui a popularisé les émissions d'aventures à la télé. Et depuis, tu as déployé tes ailes ?


Azalaïs 14/10/2009 13:29


ça a dû être une sacrée expérience! dire que moi j'en rêve mais hélas c'est un peu cher pour moi!


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.