Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 10:27


MOI, LE CHAT ET LE CINQUIEME ELEPHANT

 

Moi, chat commun, à mon premier rendez-vous avec la vie, le monde était cotonneux comme la fourrure de ma mère. J’ouvrai les yeux et rencontrais la terre. Quelle frayeur et quel éblouissement ? Sur mes pattes mal assurées, j’explorai chaque espace du domaine réservé à moi tout seul. C’était le printemps. Milles fleurs chatouillaient mes narines, mille insectes voletaient autour de ma tête. Moi, à force de les regarder, j’en devins louche.

Chat loucheur ! Rigolaient mes copains des bas quartiers !

Chat-pardeur hurlait la sorcière qui me poursuivait avec son balai.

Maintenant moi, chat de banlieue, j’ai l’âge de partir en maraude. Mes copains m’entraînent dans ce qui va devenir une mémorable soirée et bouleverser ma vie de vieux garçon endurci.

Nous longeons le cimetière, la ville est endormie, les poubelles pleines à craquer. Une orgie pour ma petite gueule d’amour !

Des arêtes de poisson dépassant des babines, je saute sur le mur du cimetière et là… Sous moi, le dos du cinquième éléphant fort replet et fort mécontent.

-          Si je ne me trompe, panthère, tu es entré en collision avec moi sans t’arrêter au feu follet qui était rouge. 

-          Oh pauvre de moi, Seigneur des Eléphants, je suis daltonien car je suis un chat loucheur, chat loupeur si tu préfères. Je t’en prie, oh grande et forte Créature Grise, prends ma défense et laisses moi repartir. »

Moi, tremblaiaiai… de peur. Eh oui, une patte d’éléphant est pire qu’une patte d’ours, elle ne porte pas bonheur.

L’éléphant me toisa de sa hauteur. Ses pavillons se mirent à battre, faisant voltiger mille insectes que je suivais des yeux, tant et si bien que mes pupilles se replacèrent dans la bonne trajectoire. Il me sembla repérer un énorme rire dans les petits yeux du cinquième éléphant.

-          Allez file, tu n’es pas une panthère mais juste un chat insignifiant. Et ne t’avises plus de réveiller la quiétude de nos morts. Ici c’est le cimetière des éléphants. »

Moi, je ne me fis pas prier et détalai droit devant grâce à mes pupilles droites, sautai sur le mur du cimetière et c’est là que…

Moi, le chat pelé, je vis une pépée tigrée aux yeux verts étourdissants. Je lui jetai un regard oblique. Elle reçut mon laser en plein cœur et depuis, moi tout seul avec leur maman, je veille sur une famille de gamins turbulents qui louchent comme moi il y a bien longtemps.



CLAUDIE  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2010
commenter cet article

commentaires

Association Ils chantent pour demain 01/03/2010 13:13


c'est besson qui va pas être content


jean-marie 25/02/2010 16:53


un adorable conte plein de fantaisie
et si poétique
bises
jean-marie


elise 20/02/2010 18:41


Belle petite histoire ,pour qui aime les chats et aussi à raconter aux enfants...


Mamylilou 20/02/2010 05:15


un beau récit, que l'on lit comme un conte, qui demande une suite ..


reinette 18/02/2010 12:36


joli récit où on y fait d'étonnantes rencontres


claudie 18/02/2010 07:16


Merci à vous trois. Vos commentaires m'encouragent à écrire encore plus. Et puis comme vous j'adore les chats.


marie henriette latsague 17/02/2010 14:38


bonjour je suis superbement étonnée de l imagination de certaines personnes,et ces chemins improbables ou tu noue emmènes me font aussi sourire merci arieth


ABC 17/02/2010 13:02


Très belle histoire, rencontre improbable et mystérieusement drôle du grand et du petit... tu es une vraie conteuse !


Azalaïs 17/02/2010 11:35


je crois revoir le dessin animé: les aristochats!
j'ai hérité il y a à peine deux ans d'une chatte loucheuse et famélique! Lorsque je l'ai vue toute menue, toute miaulante sur le toit de mon garage, toute ronronnante dans mes bras, je l'ai adoptée
sur le champ!
J'adore les histoires comme celle là!J'aurais aimé qu'elle dure plus longtemps!
quand j'étais petite j'ai pleuré à un roman de Genevoix "ROOUX"si mes souvenirs sont bons et plus tard à Cabot caboche de Pennac!


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.