Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 08:08

Les petits pieds d’Ophélie

 

 

Ophélie est impatiente. Noël approche à grands pas, toute la famille sera bientôt réunie et enfin, le Papa-Noël va la gâter. Elle égraine son calendrier de l’avent au fil des jours qui passent comme des escargots. Chaque case surprise renferme un chocolat succulent. Elle a tout le loisir de s’en mettre plein les doigts et ailleurs que sur la bouche.

 

Ophélie est âgée de 7 ans et elle fait partie de ces enfants que l’on dit « surdoués ». Sa maman est partie quand elle était encore bébé et c’est son papa qui a pris à bras le corps les deux rôles fondamentaux pour l’épanouissement de ce qu’il appelle son « miracle ».

 

Enfin, elle arrive au dernier chocolat qui l’intéresse. Le 24 décembre. Ce soir, enfin ! L’immense sapin ploie sous le poids de ses atours. Les guirlandes dorées et rougeoyantes, les lumières clignotantes, les boules d’or, les étoiles, les cadeaux répandus le long de ses ramures. Ophélie reste des heures à le regarder, à s’inventer mille histoires, assise à son pied, admirant de ses grands yeux curieux les miroitements multiples des lumières se reflétant sur les dorures, loin des tracas organisationnels des grandes personnes qui l’entourent.

 

Pourtant, Ophélie semble soucieuse. Cela n’échappe pas à son papa.

 

Il s’approche de sa fille et lui demande :

 

-          Tu as l’air bien soucieux, ma chérie, quelque chose ne va pas ?

-          Oui, papa. Je trouve que j’ai des petits pieds !

-          Comment ça, des petits pieds ? Ils sont parfaitement normaux pour ton âge.

-          Alors c’est peut-être mon âge qui me pose un problème. 7 ans, ça fait des petits pieds !

-          …

-          Mais enfin, papa ! Si je mets mes chaussures devant la cheminée pour le Papa Noël, je n’aurais rien du tout dedans ! Alors que toi, regarde, t’as des super grands pieds ! Tu as de la chance, papa ! Dans combien de temps tu crois que j’aurais des pieds aussi grands que les tiens, hein, dis ?

-          J’espère que tu n’auras jamais des pieds comme les miens, ma chérie, ce ne sont pas des pieds de filles !

 

Tout à coup Ophélie a une idée. Elle attend un peu que toute la famille s’agite dans les préparatifs du repas à venir, puis d’un pas décidé, enfile son manteau et sort dans le jardin. Elle revient bientôt, essoufflée et les joues rosies par le froid, les bras chargés d’une paire de bottes qui a vu passer bien des hivers.

 

Elle disparaît avec son trésor dans sa chambre un bon moment. Lorsqu’elle revient, elle les dépose amoureusement devant la cheminée et regarde sa réalisation d’un air satisfait. Sur chaque botte, une étiquette a été collée avec application. OPHELIE en lettres bâtons agrémenté de quelques cœurs !

 

C’est alors qu’elle se penche dans l’âtre et crie : « Tu peux venir, Papa Noël ! » !

 

 

Zie

 

http://duclavieralaplume.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Azalaïs 15/12/2009 18:35


aux innocents les mains pleines!! Elle est d'une logique imparable cette enfant!


Mélodie 14/12/2009 09:12


Logique enfantine, délicieux ^^


elise 13/12/2009 19:38


texte délicieux, il relate bien l'innocence des enfants....


jakline 12/12/2009 12:32


Ne manque pas de logique Ophélie! Elle apprendra plus tard qu'il ne faut pas obligatoirement être "le plus grand" pour être apprécié !


reinette 11/12/2009 22:02


trop mignon comme dirait ma fille.
j'adore ce texte.


Zie 11/12/2009 21:20


Polly, je pense que c'est comme la célèbre maxime qui dit "plus grands yeux que grand ventre"... et cet appétit de vivre est une grande valeur. Il ne faut pas regarder un désir d'enfant avec un
regard d'adulte car la magie disparaît...


polly 11/12/2009 19:18


Je ne sais quelle valeur on lui transmet pour qu'elle imagine encore que plus les chaussures sont grandes plus les cadeaux le seront...
ça marche comme ça?


Jean-Pierre 11/12/2009 19:16


Très joli et bien raconté.. Une belle histoire de Noël !


jean-marie 11/12/2009 16:59


Un conte charmant
très agréablement conté
amicalement
jean-marie


marie henriette 11/12/2009 09:22


voilà une "ophélie" qui aimerait s'appeler "berthe"!!!!c'est vrai que ce texte renvoie aux réflexions d'enfance d'une irréfutable logique, j'aime ce texte autant pour la forme que le fond,l enfance
un pays ou les poètes retournent souvent!merci arieth


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.