Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 10:52

                                                              « Le monde à la baguette »

 

-« Une grosse boule bleue… une bien belle planète cette Terre ! » se disait Dieu.

Assis sur son tabouret, - d’ailleurs entièrement réalisé en os de mammouth et sculpté par un des plus grands designers de la planète Saturne -  , il réfléchissait, grattait sa barbe, méditait…

Ce n’était pas un jour comme les autres. Il savait qu’un  astéroïde  allait s’abattre sur la Terre mais il était impuissant. C’était un combat de l’intérieur qu’il fallait mener. Il fallait déléguer.

-«  Pas le choix, pas le choix… »  disait -il à haute voix en faisant les cents pas dans son salon en trainant ses pantoufles. Pantoufles d’ailleurs réalisées tout en poil de mammouth par un des plus grands couturiers de chez Jupiter .

«  Un femme d’astéroïde vexée, il ne faut pas la prendre à la légère ! ». Elle avait apparemment surpris son mari dans la trainée d’une comète  et l’avait menacée de changer de trajectoire, pour enfin s’écraser sur la première planète qui aurait le malheur de se trouver sur son chemin.

La rumeur avait fait le tour. D’ailleurs, ce n’était plus une rumeur.

Dans ces cas là l’urgence vous fait prendre ce qu’il ya sous la main. Dieu le savait… il faisait des boulettes avec son plaid, - plaid dernier cri d’ailleurs réalisé en fourrure de mammouth par un des plus grands fourreurs  de chez Neptune – mais il le savait, il fallait s’en remettre aux fées.

Aaah les fées…, ce ne sont pas des anges, elles ont  leurs  p’tits  défauts  mais elles seules peuvent agir de l’intérieur. Allez, c’est décidé, Dieu prit  son téléphone, - d’ailleurs entièrement réalisé en … euh, non … ça c’est un Saint qui lui a ramené d’un célèbre magasin de meubles suédois. Faut pas croire, Dieu a aussi ses petites faiblesses  -, donc oui, Dieu prit son téléphone, racla sa gorge comme pour prendre de l’élan et écouta  le message d’accueil patiemment : «  Bonjour, vous êtes bien au service des  fées, la magie à votre écoute, coûte que coûte, ne quittez pas.

-          Oui, allôôô ? Service des fées, bonjooour !?

-          Oui, bonjour, c’est moi !

-          Qui ça moi ?! vous vous prenez pour qui ? Dieu ?! Le centre du Monde ?!

-          Ben oui, c’est moi !!!

-          Ah, pardon… je  vous avais pas reconnu !

-          Pas grave, passons. Il ya plus urgent dans l’instant !

-          Mais enfin, que se passe t-il ?

-          Une tragédie !  A côté les grecs sont des petits joueurs ! Une «  Madâââme »   astéroïde s’est emballée, problème de couple à l’horizon et elle menace de tout faire péter. Elle fonce actuellement tête baissée sur la planète bleue pour mettre fin à sa vie. Vous seules les fées pouvez y aller et agir de l’intérieur  pour éviter ce drame.

-          Et les Anges ?

-          Non, leur magie s’annule une fois passée l’atmosphère. Ils souffriraient d’une allergie à la pollution, un truc comme ça ….

-          Et les Saints ?!

-          Non plus… leur magie est super limitée ! Quelques intuitions par-ci par-là, des fleurs qui poussent sous le bitume quand ils marchent en centre ville, mais rien d’extraordinaire. Et puis… depuis qu’ils ont accidentellement  omis de passer en caisse un téléphone planqué sous leur aube, ils ne sont pas vraiment bien vus.

-          Bon, il ne reste que nous si je comprends bien ?!

-          Voooilàààà !

-          Ca va être difficile. Le service des fées est dans tous ces états en ce moment ! J’ai des fées au chômage  technique car elles ont cassé leur baguette, d’autres qui protestent car elles estiment avoir droit à la retraite au soixantième miracle, une dizaine en arrêt maladie car elles ont soi-disant une allergie au nouveau matériau des baguettes ..

-          .. Aaah... , pour ça vous devriez essayer l’os de mammouth, c’est vachement bien, anallergique, résistant et…

-          Bref, c’est la crise, Bondieu, c’est la crise !

-          Il y en a bien une dans le lot…

-          Oui, il ya la fée Aglaé …, c’est pas un de nos meilleurs éléments mais du coup elle est disponible.

-          Partons pour Aglaé !

-          Quelles sont les directives ?

-          Cette nuit  un astéroïde s’abattra sur la planète bleue. Sa mission est d’y pénétrer  et de former une bulle de protection tout autour la rendant ainsi imperméable à toute offensive. L’astéroïde n’y verra que du feu, foncera tête baissée et s’y cassera les dents !

Fin de l’histoire !

 

La fée Aglaé en fut informée et accepta non sans crainte mais elle y voyait là la promotion de sa vie. Dix points miracle en une mission, ça ne se refuse pas !

La mission se transforma en une vraie expédition.

Elles ont bien des qualités les fées : une bienveillance sans limite, un sens de l’écoute irréprochable, une douceur sans pareille … mais ont aussi des défauts.

La fée Aglaé était particulièrement coquette, c’était son talon d’Achille. Le temps était compté mais elle ne pouvait partir à la hâte. Un peu de poudre de paillette par-ci, des escarpins en verre par là, un chapeau à étoiles fluorescentes, une robe en mousseline incrustée de pierres de lune, du rouge à lèvres en pigments naturels de la planète Mars…  la liste était longue !

On frappa à la porte :

-          Aglaé ! La porte du Ciel vient de s’ouvrir , le départ est imminent !

-          J’arrive, j’arrive ! je ne vais tout de même pas partir en haillons !

 

Quelques minutes plus tard, c’était une Aglaé toute fière et toute apprêtée qui courrait d’un équilibre incertain vers la porte du Ciel,  sur ses hauts talons perchés. En quelques secondes elle se trouva propulsée sur la Terre.

 

-          Franchement… atterrir  ici ! Ils auraient pu mieux viser ! En France, certes mais dans la capitale de la Mode au moins ! Mais là… un champ de vaches dans le Loir-et-Cher, merci du cadeau ! Bref, j’ai du pain sur la planche, mettons nous à l’œuvre. Voyons voir… mon livre de magie, ma poudre à baguette et … et ? …et ??? …et !!! … Oooh, la boulette, le boulette ! c’est la boulette du millénaire celle-là ! J’ai oublié ma baguette ! Mais comment ai-je pu ?! C’est affreux.

La fée fut prise d’une panique sans pareille. Commet pourrait-elle vivre cette journée sans elle ? Cette dernière journée.

Elle arracha son chapeau de colère, le piétina avec ses chaussures de verre, se cassa un talon, laissa tomber son sac dans une bouse de vache et pleura tellement qu’elle fit couler tout son maquillage. C’était la fin, elle était fichue et la planète bleue aussi.

 

Puis elle se dit en son fort intérieur : « allez, allez, souviens toi Aglaé, ne pas baisser les bras, ne pas baisser les bras ! L’entraide est mon seul recours, il faut que je trouve une âme charitable. Hey ! Vous là-haut vous  pourriez pas m’aider ?! Pfff, j’te jure ! »

 

Et voilà, notre belle Aglaé sur un tracteur. Son accoutrement sur le bord d’une route de campagne fut vite remarqué par un paysan qui passait par là. Il avait un accent étrange, les joues rouges et regard limite libidineux mais c’était mieux que rien.

-          « Voilà, ma p’tite Dame, vous êtes arrivée au centre ville. Peut-être  pourront-ils vous aider ici. Ils ont pleins d’outils modernes. Apparemment ils peuvent communiquer avec le monde entier en appuyant sur un bouton. Bonne chance ! »

La fée Aglaé fit une entrée remarquée dans le bureau de poste .Elle commença à raconter toute son histoire et au début tout le monde rit aux éclats. Le village était partagé entre l’emmener aux urgences psychiatriques ou y croire. C’est qu’à la campagne on est un tantinet superstitieux et on aime bien les légendes urbaines. Alors on l’écouta jusqu’au bout et une poignée de téméraires décidèrent de l’aider.

 

-          Ecoutez fée Aglaé, nous n’avons pas de baguette magique mais nous avons des idées ! »

-          Dites, toujours … au point où nous en sommes !

-          Voilà…  pourquoi pas diffuser votre histoire sur internet ?

-          C’est quoi ça ?!

-          C’est un merveilleux moyen de communication ! Votre histoire pourra être lue de tous en quelques secondes !

-          Ah, c’est donc ça ! Essayons toujours, foutus  pour foutus …

 

Et c’est ainsi que l’histoire abracadabrantesque de la fée Aglaé se  retrouva sur le blog d’Azacamopol .

Il ne reste plus qu’a vous, chers lecteurs, de mettre un peu de poudre d’étoiles dans vos yeux et de magie dans votre cœur pour croire en cette histoire, certes quelques peu originale mais ô combien importante.

 

Alors, n’oubliez pas, la fée Aglaé attend votre aide avant minuit, caché de la poste faisant foi.

 

 

 

Carole.S

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

elise 21/02/2014 07:53

Carole
j'espère que l'aide de Lederien aura été à la hauteur !!!
Bonne journée Elise.

Azalaïs 05/02/2014 18:34

oh la la et moi qui suis restée en rade dans la gare de Tarbes avec un chef de quai complètement out, c'est moi qui aurait eu besoin d'une baguette pour la transformer en grenouille , j'arrive
hélas un peu tard mais je réfléchis quand même, une astéroïde sur la terre, c'est du sérieux!

Quichottine 01/02/2014 23:46

J'adore !!!
Une suite pour février ?
Il faudra s'y mettre à plusieurs !

Aimela 01/02/2014 11:23

Encore la preuve qu'il vaut mieux avoir affaire à une sorcière, elle n'aurait pas oublié ses outils , elle ( rires) . Bon je vais voir ce que je peux faire pour Aglaé

elise 30/01/2014 08:55

Bienvenue à toi Carole .
Eh bien là encore on a pas fait dans le court !!!!
Pauvre Aglaé sans cet outil magique , on ne va pas loin !!! mais l'idée de la toile est sans doute une issue je regarde ce que je peux faire .Elise.

ABC 29/01/2014 18:11

Ce soir minuit il ne nous reste pas beaucoup de temps et le loir et Cher, ce n'est pas la porte à côté, mais puisque j'ai lu l'histoire de A à Z, je vais essayer l'impossible, sans baguette
magique, en diffusant ton histoire par delà mes Montagnes.....

polly 29/01/2014 12:59

Au boulot les fées et lutins d'azacamopol.

Bon, est-ce que tout le monde a bien compris?
Ou faut-il que je diffuse sur face de bouc?

Morte de rire, absolument déconcertant et le loir m'est cher.

Merci Carole pour cette extravagante intervention divine.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.