Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 20:44

                                Le jour où Saint-Pierre a oublié les clés du paradis …

 

                                                 Ciel  chargé à Pearl-City , températures non grata  , je décide malgré tout

de sortir et d’accompagner mes lettres pour leur voyage au bout du monde  , en passant par la boîte idoine. Rien de tel que la marche pour méditer … Quelques kilomètres plus loin , envol du papillon : rendez-vous le jour de mes Cent Ans . ( C’est que j’affectionne  particulièrement les chiffres ronds ! )

Je suis installée , en face de chez Saint-Pierre , au Starbucks  local , en train de siroter un succédané de café : avec l’altitude , l’or noir se convertit en jus de chaussette. Bien sûr , c’est le lieu et le moment où jamais –de se convertir ! –Et certains n’auront pas leurs mi-bas imprégnés seulement de  chicorée, dans la plus grande trouille  qu’ils auront de leur vie !!

 

Mais bon . Bon an , mal an , autant s’imaginer encore un moment à une terrasse de Saint Germain Des Prés , en compagnie de quelques musiciens « jazzy » ! Car voilà : Monsieur Saint-Pierre est en froid avec ses clés !! Pas moyen de visiter et encore moins d’emménager dans mon nouveau … , voyons  … , mon nouveau quoi ??  Soyons prudents : on pourrait avancer « parcelle » ? (dans le langage qui a cours ici , ne dit-on pas : «  Bienheureux celui par qui …  » ? Pourquoi ne dirait-on pas : «… celle par qui… » , d’où par digression confusonirique : parcelle .) Et puis  , allez savoir si la promesse d’un « loft » ne recouvre pas   du vent ?

 

Bref , revenons à nos moutons (très biblique aussi l’image ! ).Moi , dans tout ça , ça ne m’arrange PAS DU TOUT  de ne pas savoir !! Et bien oui : s’il ne me fait pas rentrer au Paradis , je vais me transmuter en SCF = Sans Corps Fixe ! Coincée quelque part  entre mes corps : physique , éthérique , astral que sais-je ?? C’est comme rester bloqué dans un ascenseur entre deux étages !! Vous voyez le truc ? Et puis , on dit toujours qu’il faut aller de l’avant ! , ne pas se retourner ! Si malgré tout , je jette un coup d’œil furtif –une seconde suffit—par dessus mon épaule  (non mais je rêve !! mon stylo tombe en panne juste sur ce mot : les pôles …. c’est qu’il y a de quoi perdre le nord ! ) : je suis vissée au plafond de la salle d’opération , pas tout à fait partie , plus tout à fait là …

 

…Et  je vois bien la tension qui monte dans « l’operating-theater »comme disent les English ! 

« AH , m… , elle pisse le sang  , va falloir mettre l’turbo , cap’tain ! !! »

«  Bon , Julie , ce n’est pas le moment de me montrer ce sein que je ne saurais voir !! passez-moi

les clamps , Bon Dieu !  »…

 

Ca vous fait quoi à vous quand vous avez l’impression de revivre ce qui est arrivé à l’ un de vos aïeux ? Mes grands parents sont tous Partis voir Saint-Pierre passé nonante , donc  ,à mis parcours

Je me disais qu’il y avait encore de la marge ! Mais là , à cent ans , ça commence à friser l’indécence ! Et puis cent UN ans , ça fait désordre , on glisse vers le chaos ! Donc Feu mon Ailleule , dans ses ultimes années , a été récupérée in extremis  d’une rupture d’anévrisme ! Je sentais bien là que les « FFI  » (qui fait fi de quoi ?? ) , traduction : Fidélités familiales Invisibles * reprenaient du service !

 

J’ai donc pensé « STOP , ce n’est pas moi  !! »Ni une , ni deux , j’ai profité de la confusion générale pour faire un piqué en direction de la poche de l’infirmière Julie : j’y reconnaissais une forme typique : un trousseau de clés ! Elle a bien senti qu’il se passait quelque chose et  a dit à son collègue de gauche d’arrêter de la tripoter , pendant que je prenais la poudre d’escampette , sans plus de discrétion …

                          Je suis réapparue tout sourire ,  aux côtés de notre bon Saint-Pierre , et je lui ai tendu , l’air candide , mon Sésame  .  Il s’en est emparé, a enclenché la serrure, poussé le portail et m’a dit  avec un clin d’œil : « après vous !  »

                                                                 

*(ref :  écrits de l’excellent Dr Salomon Sellam )


Anni


http://www.anni001.net/

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Mais saint Pierre peut-il perdre ses clés ? (sourire)<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> mais quel âge a-t-il au fait St Pierre? Qui connait la réponse? S'il a la tête de John Malkovich dans la pub pour nespresso, il a plutôt l'air diabolique! Tu as une vision tout à fait délirante de<br /> cette fin de vie qui nous fait tant peur! Si je comprends bien il vaut mieux se munir d'un trousseau de clés avant le grand départ?<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> je me disais;mais ou nous amène t'elle?au paradis des mots et des bons mots ,bien sur! très fun merci arieth<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> Saint Pierre qui perd ses clés, ça alors ..J'ai bien ri en lisant ton histoire<br /> <br /> <br />
Répondre

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

Le nouveau blog a été supprimé le 19 août 2020 sans sauvegarde, j'en suis désolée.

Si vous désirez que les texte parus sur Wordpress soient de nouveau publiés ici, vous pouvez me les envoyer à l'adresse habituelle.

Merci !

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Archives

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.