Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 06:27

Le dernier « roman » de Vost Eshnapur :

 

« La photo était posée là, sur la table… »

 

Tout au long de sa dernière livraison au titre sonnant comme un manifeste, l’auteur nous invite à revisiter le parcours personnel et pictural du grand Fritz L.

 

Chacun a gardé en mémoire cette scène d’anthologie : Fritz L. s’inclinant sur le tombeau hindou de Liliom, son ami d’enfance et plus proche collaborateur. Personne n’a oublié la phrase sibylline prononcée alors : « Les bourreaux meurent aussi. »

 

Dans cette « biographie rêvée » selon les mots de Vost Eshnapur, nous entrons véritablement dans le secret derrière la porte, la scène inaugurale qui marqua à jamais Fritz L. dans sa chair. Dans la rue rouge de son enfance, le jeune Fritz va croiser la route du Tigre du Bengale, félin tacheté en furie. Cette épreuve traumatique, chasse à l’homme dont il faillit être la cinquième victime va être le révélateur de l’invraisemblable vérité sur sa mère, celle qu’il nomma longtemps la femme sur la lune.

 

Dès lors, laissant de côté règlement de comptes stérile, il deviendra le scrutateur des désirs humains de son siècle.

 

Nous accompagnons Fritz et ses muses ; la femme au gardénia, son énigmatique maitresse qui l’introduisit dans le monde de l’image ; nous sommes entrainés dans le sillage de la femme au portrait, amante au casier judiciaire inquiétant, surnommée par ses détracteurs, l’ange des maudits.

 

Nous découvrons Moonfleet où Fritz L. se retira au soir de sa vie, fatigué des guérillas que son art avait provoquées. « J’ai le droit de vivre ! » avait-il dit à cette occasion.

 

Au moment de rejoindre la mort lasse, Fritz L. laissera à la postérité une dernière énigme tel le « Rosebud » de Kane :

 

« Le démon s’éveille la nuit. »

 

Dan Rodgerson

 

http://lire.ecrire.rever.peut-etre.over-blog.com/


Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Fritz et ses muses<br /> Chic ! une croisière !<br /> Je t'ai croisé hier<br /> Tu ne m'as même pas regardée...<br /> <br /> Loop<br /> <br /> <br />
Répondre
Q
<br /> D'accord, ce n'était pas vraiment conforme à la consigne, mais c'est un texte magnifique et j'ai adoré les références...<br /> <br /> Dis, c'est vrai, ça, tu l'écris quand, ce roman-là ?<br /> <br /> Un très bel hommage à Fritz Lang. Bravo !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> quel bel exercice de style ! et quel hommage !<br /> bravo !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Sur l'écran noir de nos nuits blanches,on se fait tout un cinéma grâce à ce roman à clés.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Très fort!<br /> <br /> Je suppose que c'est le tigre du Bengale qui t'a conduit vers Lang et si bien inspiré.<br /> <br /> Oh! tous ces films en noir et blanc de ma petite jeunesse, et surtout M. le maudit.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Loin du tigre et très proche de Fritz, pour le meilleur bien sûr !!!!<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> C'est le génie cinématographique qui t'a inspiré ce texte hommage.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Tu fais ton érudit, Dan ! J'ai trouvé qui était ce Fritz L. Parsemer ce texte des titres de ses oeuvres, ça c'est pas mal du tout. J'en ai trouvé au moins 20.<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> Ah cher Dan, vous m'épaterez toujours. Je crois deviner la supercherie. Combien en avez-vous caché dans votre présentation de roman ? Le nombre que je suis arrivée à relever est impressionnant.<br /> Allez, cher Dan, ne nous laissez pas languir. Eclairez-nous. Combien ? Et ce roman, érudit, forcément, quand le publiez-vous ?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Désolée pour la répétition, un bug a empêché l'apparition du premier commentaire que j'ai réécrit mais je ne peux pas en supprimer un. A moins que Quichottine puisse le faire ?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Comment se sortir de la consigne avec élégance tout en gardant "l'esprit tigre". Une idée très originale qui donne nevie de lire le roman. Quand le publieras-tu ? :)<br /> <br /> C'est amusant parce que pendant une période, je m'amusais à composer des 4è de couv. comme pour présenter les livres que j'aurais aimé lire (ou écrire mais c'est une autre paire de manches).<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Comment sortir de la consigne élégamment tout en gardant "l'esprit tigre" ! Une quatrième de couverture qui donne envie de lire le roman. Tu le publies quand ? ;-)<br /> Quelle idée originale !<br /> C'est marrant parce que pendant une période, je me composais des 4è de couv. comme ça, pour le plaisir de présenter les livres que j'aurais aimer avoir à lire (à écrire c'est une autre paire de<br /> manches...).<br /> <br /> <br />
Répondre

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

Le nouveau blog a été supprimé le 19 août 2020 sans sauvegarde, j'en suis désolée.

Si vous désirez que les texte parus sur Wordpress soient de nouveau publiés ici, vous pouvez me les envoyer à l'adresse habituelle.

Merci !

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Archives

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.