Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 11:54

Laisse-les dire

 

Tu as très bien fait de faire ce que tu as fait.
Bien sûr, il y en a qui vont y trouver à redire. Laisse-les s'éparpiller en commentaires, plus ou moins anxieux, plus ou moins bienveillants...
Cela n'a aucune importance.
Evidemment, les enfants vont se faire du souci, penser que le choc t'a ébranlée, que tu es en train de suivre mes traces... cela non plus, ce n'est pas grave.
Tu as très bien fait de faire ce que tu as fait, de suivre l'élan spontané qui t'a conduite à déposer là, sous le sapin, ma paire de vieux chaussons en laine. C'est exactement la place qui leur convient, et tant pis pour ceux à qui ce geste ne plaira pas.
Je ne suis pas là pour les porter, et alors ?
Est-ce une raison pour m'exclure de la fête ?
Dois-je disparaître de vos souvenirs juste parce que je ne suis plus en vue ?
Laisse sous le sapin ces chaussons, et cesse de te ronger les sangs sur ce que les autres vont en penser.
Ils ne dérangent personne, après tout ? Ou plutôt, ils ne dérangeront que ceux qui te croiront dérangée, mais nous savons bien, toi et moi, que ce n'est pas le cas.
Ces chaussons sont là parfaitement à leur place.
Je ne vous ai pas quittés. Je suis toujours là, près de vous, et même avec une qualité et une intensité de présence qui vous souffleraient si vous n'étiez pas focalisés sur mon "absence" comme une bourriche d'huîtres arrachées à leur piquet. Je n'ai jamais été aussi présente que maintenant que vous me dites tous "absente". Je suis avec vous nuit et jour, dans vos coeurs, dans vos consciences. Je vous entends, je vous parle et ceux d'entre vous qui voudront m'écouter m'entendront.

 
Voilà. C'est l'étrange cadeau que je vous dépose ici pour vous, sous le sapin, dans mes chaussons, ce Noël, à travers ton geste.
Comprenne qui pourra.
Laisse parler ceux qui auront des remarques à faire. Leur réaction est normale. Toi-même, n'as-tu pas eu du mal à te rendre à l'évidence de ce que tu avais ressenti ?
Un jour, s'il est temps pour eux, ils comprendront à leur tour.

 
Puisque tu es à l'heure actuelle ma seule interlocutrice, dis-leur de ma part, je t'en prie, que je suis bien arrivée à destination, que je ne souffre plus, que je vous aime et vous embrasse tous, que je vous attends ici heureuse, sereine et sans impatience.
La mort n'est rien.
Rien qu'un rideau de roseaux sauvages posé sur l'horizon pour mieux vous protéger de sa très grande lumière.

 

 

Ptitsa

http://graines-d-esperance.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Philippe D 28/12/2009 20:05


Une graine a germé dans le jardin de Ptitsa. Cette graine a donné un texte d'une beauté touchante et d'une grande sensibilité.
Ce texte va droit au coeur : un très beau message d'amour et d'espérance.


marie henriette 23/12/2009 14:02


très beau texte émouvant ou les vieux chaussons symbolisent "la présence",celle que notre coeur n'oublie jamais malgré l'apparente "absence",il y a tant de gens présents qui sont absents et
....pourtant queques qu'ils soient les "présents" sont les cadeaux de la vie à elle meme;elle m'aime la vie et toi aussi cher auteur de ce texte qui a de la Hauteur merci arieth


Azalaïs 22/12/2009 13:53


tu as raison, ils seront là tant que nous serons là pour les faire vivre!


reinette 22/12/2009 11:57


c'est très joliment dit cet amour qui nous reste de nos chers disparus.
après tout c'est bien le moment de penser à eux. de partager encore un peu de l'amour qu'ils nous ont donné


elise 21/12/2009 22:50


Sous ce sapin ,l'envie d'y mettre les vieux chaussons de celle qui n'est plus! oui, et avec une pensée d'autant plus forte en ce jour de Noel.beau texte Ptitsa


polly 21/12/2009 18:51


Beau geste que celui de laisser un mot d'amour dans les chaussons.
Notre présence au monde n'a pas plus d'importance que ces vieux chaussons.
Mais avec eux, elle restera dans le coeur de ceux qui aiment l'absente et qui l'aimeront jusqu'à leur propre départ.


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.