Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 19:34

LA PETITE

 

Elle pesait son poids, la petite!

Son  bras potelé posé sur mon épaule, elle reniflait,

mais ne pouvait empêcher les larmes de couler

dans mon cou et sur mon pull.

Tout d'abord apeurée, elle avait fini par se calmer

et accepter de me faire confiance....

 

Alors que la foule s'éparpillait loin du lieu de l'accident,

je l'avais vue, cette petite forme abandonnée au coin de la rue,

pleurant toutes les larmes de son corps.

J'ai d'abord craint qu'elle n'ait été une victime ignorée de l'accident,

mais cela m'a semblé tout aussitôt invraisemblable!

 

Après le départ de l'ambulance et du camion remorquant

les véhicules, il restait quelques débris de phares et de pneus

éparpillés ça et là sur le trottoir et la chaussée.

 

Je me suis approchée d'elle à petits pas,

et je l'ai questionnée:

-"Pourquoi pleures-tu?"

-"Mon doudou!!!"

-"Eh bien, qu'a-t-il fait, ton doudou?"

Tout en la questionnant, je me demandais surtout

ce qu'elle faisait là, et seule!

Mais je ne voulais pas l'effaroucher...

Elle a tendu son bras vers le trottoir d'en face.
Je me suis retournée, et j'ai vu un petit chien assis au pied d'un banc,

l'air fringant et fier de soi.

-"C'est lui, ton doudou?"

Elle a balancé sa tête de gauche à droite, violemment,

et les larmes ont jailli:

-"Non! c'est lui qui m'a pris mon doudou!"

 

Alors je me suis redressée, et j'ai vu un objet en peluche

étalé tout près du chien, lequel chien me semblait être un caniche.

-"Mais.....à qui est ce chien? à toi?"

-"Non!" jeta-t-elle avec véhémence, "c'est le chien d'Arthur,

qu'habite à côté d'chez moi, et il m'a volé mon doudou, et il a couru,

et il a traversé la rue, et moi j'ai pas pu l'suivre, car maman

m'a interdit d'traverser!"

 

Je lui ai dit de ne pas bouger, que j'allais récupérer son doudou

et l'emmener chez elle. J'ai dû batailler avec le chien pendant

15 bonnes secondes avant qu'il m'autorise à récupérer

un truc baveux et déchiré qui ne ressemblait plus à rien,

mais que la fillette a accueilli avec une tendresse infinie.

Et tandis que je l'emportais chez elle, sur la place,

suite à ses explications, je me demandais si c'était le chien

qui était la cause de l'accident....

et ce qui serait arrivé si la petite avait suivi le chien...

 

Mais ça, c'était une autre histoire!!!!


 

Annette

 


http://creazinzinlassos.over-blog.com


Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2012
commenter cet article

commentaires

Azalaïs 26/09/2012 09:25

décidément ce mur a le don de faire surgir beaucoup d'histoires! un texte plein d'émotion!
je me suis toujours demandé d'où venait cette mode des doudous. Mes filles n'en ont jamais eu, pas plus que leurs amis, ni moi ou mon frère

Martine du JdV 17/09/2012 10:06

deux drames qui se côtoient avec beaucoup de délicatesse et de pudeur .. très émouvant ! merci M'annette et belle journée à toi

Suzâme 12/09/2012 18:13

On s'amadoue sur cette scène familière... Une petite fille, un chien, une place et c'est toute une histoire qui tourne bien... Suzâme

m'annette 06/09/2012 08:48

Quichottine, j'ai volontairement laissé dans le flou l'accident, qui semble être le noeud de l'histoire, ou qui n'a rien à voir... Peut-être pourrais-je proposer à mes visiteurs d'inventer une
suite ou un contexte...

m'annette 06/09/2012 08:46

merci d'avoir rectifié! Je devais avoir une flemmingite aigüe, j'ai raccourci le nom!!!

ABC 05/09/2012 22:17

Le lien indiqué ramène à la Petite Fabrique d'Écriture... Je n'arrive plus à aller sur le blog d'Annette (celui lié à ses commentaires semble ne plus exister). A-t-elle toujours son blog ?

azacamopol 05/09/2012 22:42



Je crois que m'Annette a fait une erreur en écrivant son adresse dans ses commentaires.


http://creazinzinlassos.over-blog.com/


 


Merci. J'ai corrigé le lien ici.


Bises et bonne soirée, ABC



ABC 05/09/2012 22:13

Un texte plein de tendresse malgré tout ce qu'il ne révèle pas et qui semble douloureux...
Cela m'a rappelé une histoire que j'ai vécu sur le quai d'une gare. une petite fille laissant tomber son doudou sous le marchepied du TGV. Sa maman n'a pas pu le récupérer et est montée avec elle
hurlant dans le train. J'étais dans le même compartiment, rien ne pouvait la consoler. Au bout d'une grosse demie-heure de sanglot, elle s'est effondrée, endormie. Je suppose qu'elle a dû rêver de
son doudou...

Quichottine 05/09/2012 21:38

J'aurais aussi choisi ce personnage, mais je lui aurais donné une autre histoire...

Celle-ci est très belle... Même si on peut aussi se demander pourquoi l'accident, les voitures, et, surtout, pourquoi l'enfant était seule là.

Je frémis en imaginant tout ce que l'on peut supposer en te lisant.

Plein d'émotions diverses... c'est un très beau texte.
Merci, M'Annette.

Passe une douce soirée.

polly 05/09/2012 20:48

Mais où est Arthur?
Sous ce calme apparent, sous ce chagrin de doudou, se cache l'autre douleur.

On aime qu'elle ne soit que suggérée.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.