Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 20:46

L’écrit de Fredo


- Tu m’as bien eue ! Je l’avoue. Au début, il y avait cette histoire avec l’écriture et tu finis au théâtre. Echappé le Fredo, ce personnage que j’apprivoisais au gré des pages.

- C’est de ta faute aussi ! Tu m’obligeais à écrire, comme si c’était un truc que je pouvais faire, il fallait pas me fignoler bavard et intarissable. Et puis, cette cathédrale que tu voulais que je construise avec de mots ! Tu t’es bien tordu le poignet avec ça !

- En effet,  mais toi, la plupart du temps tu n’en faisais qu’à ta tête, j’ai été obligé d’inviter Martin, ce journaliste, pour modérer un peu ta propension à en faire trop tout le temps. Pour soulager Zozo aussi, le pauvre, il en a bavé avec tes insistances.

- Oh ! Mais Madame, arrête ton délire, il est né dans ta tête, lui aussi, mêlé à ton histoire de paternel qui se faisait trouer la peau par les FFI en 44, et tout et tout et tout… c’était bien ta combine, ça ! C’était pas la mienne ! Et cette famille que tu m’inventes, des sœurs, une mère, une tante! Une fille aussi ! Et une femme qui me quitte... Tu trouves pas que tu en as fait beaucoup ?

- Euh ! Sans doute ! Mais pas tant que toi ! Cette histoire avec Sarah ? Hein ? Elle n’est pas de moi ! Ces jupons que tu aimais, ce n’est pas de moi ! Voyons.

- Non, toi, c’est Dame Violette. Toute chignon, toute glaciale et si dévouée. Il fallait bien que je m’échappe, sinon tu me l’aurais mariée. Et puis Sarah, elle m’est venue avec la chute, tiens ! Si tu n’aimais pas tant ce bouquin de ton Camus préféré, je n’y aurais jamais pensé à cette fille, et avoue qu’elle était belle, des jambes à damner…

- oui, bon, j’ai compris. Mais tu m’as sacrément énervée à prendre la tangente sans arrêt ! Ce n’est pas moi qui ai pensé à te mettre en scène. Le pire c’est que pour le comique je ne suis pas très douée, et tu ne l’es pas plus que moi on dirait !

- Oh ! Madame ! Mais c’est toi qui écris, débrouille-toi pour faire plus drôle, moi je ne suis qu’un personnage de papier, un fantôme de ta plume, un passant que tu vas oublier dès que tu auras terminé ta petite histoire sans importance.

- Je cherche… je t’imagine encore sur une scène…. un quai, des badauds … des livres, et le lecteur, un petit mec étriqué… La lumière trouble la scène, tu deviens autre : tu deviens  ce lecteur, tu lis l’extrait de « la chute », mais peu à peu je te transforme en Clamence, ce héros de roman, celui qui fuit les appels au secours. Tu cours pour ne rien voir, ne rien entendre de ce monde douloureux qui frappe les plis bien repassés de ton bonheur parfait. La lumière te rétrécit soudain, tu disparais. Ensuite…  je te revois en auditeur fasciné, sous une autre lumière, en fond sonore, la lecture se poursuit puis s’arrête. Fredo est là dans le  halo, l’incompréhension, le chamboulement, la sidération. Fredo et l’écriture. Sa vie devant, sa vie derrière, les unir dans le présent qui se la joue en dérision pour détricoter les plis d’hier et les conjuguer maille à l’endroit, mal à l’envers… Qu’en penses-tu ? Hé ! Où es-tu ?

 

 

Polly

Les cris conjurés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

elise 23/04/2014 19:14

Belle histoire, que celle de l'écrivain qui a su si bien donné vie à son personnage. Merci Polly. Elise.

Pasfrevin 05/04/2014 15:43

J'aime beaucoup ce tête à tête animé aussi par leurs curiosités à tous les deux ! Une antidote à la l'angoisse de la page blanche !
Merci pour ce moment !

Azalaïs 05/04/2014 09:55

c'est chouette ce dialogue entre l'écrivain et le héros qui lui échappe, où est le vrai, où est le faux, quelle est la part de soi qui filtre dans les mots, est-ce que la part des anges ce ne sont
pas les mots qui hantent les romans, qui nous parviennent longtemps après pour nous aider à rester debout
en tous les cas ton Fredo, il a de l'énergie à revendre!

ABC 04/04/2014 22:10

En tête à tête avec ton personnage, il n'est pas toujours facile de lui tenir tête et tu t'y emploies très bien,lequel aura le dernier mot,j'ai bien l'impression, qu'en bon auteur qui se respecte,
tu lui as cloué le bec...

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.