Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 17:02

L’ANNEAU DE SABLE

 

Il brillait dans le sable mouillé. Je le ramassais et l’essuyais délicatement. La plage s’éclairait d’or et de pourpre au soleil couchant. L’anneau était maintenant au creux de ma main. Un anneau double assez large et ciselé de feuilles d’acanthe sur la partie supérieure. Il avait du appartenir à une personne aux doigts fins. Enchantée de ma trouvaille et n’osant le passer à mon doigt de peur de lui voler son histoire, je rentrais chez moi et le posais dans une boite à bijoux sur un écrin de velours.

Quelques jours plus tard à la recherche de mes boucles d’oreilles, je me rappelais l’anneau trouvé sur la plage. Je m’approchais de l’étagère où il dormait dans sa boite quand je vis celle-ci scintiller de milles feux. Phénomène étonnant car la boite était taillée dans un métal épais. Le couvercle s’ouvrit sans que je sollicite le fermoir. De plus en plus intriguée, je vis au fond de l’écrin l’anneau bien sûr mais aussi un morceau d’écorce. J’allais le jeter quand je vis les mêmes feuilles d’acanthes que sur l’anneau, gravées finement sur la surface tendre. Sous chaque feuille quelques mots d’une écriture cunéiforme. J’eus du mal à les déchiffrer. Ces mots parlaient d’amour et de serments éternels, d’une chevelure de nuit douce à caresser et des yeux aussi transparents que l’opale.

L’anneau scellait un accord amoureux. Sous la lumière du jour, chaque facette révélée par le soleil reflétait un visage. Un visage long et mélancolique. Celui d’une jeune femme coiffée de bandeaux de cheveux noirs. Elle était certainement l’élue d’un amoureux passionné. C’était un anneau double qui enserrait pour l’éternité deux jeunes mariés.

Dans le coffret à bijoux posé sur la tablette de marbre, deux roses rouges en bouton éclataient tendres et fripées. Je regardais les fleurs avec stupéfaction. Elles poussaient sans racines comme si elles étaient aériennes. Etait-ce encore une facétie de l’anneau magique ? Il avait l’art de fleurir chaque endroit où il tombait comme si l’amour dont il était imprégné rejaillissait plus vigoureux et plus fort. 

Plus tard je consultais un bijoutier pour estimer sa valeur. Il datait d’après lui du 19e siècle et n’avait aucune valeur marchande. Peut-être mais pour moi, dépositaire d’une union qui avait retrouvé ses forces vives dans un écrin de velours, il me parlait au cœur.

S’il n’avait pas fleuri la plage où je l’avais recueilli c’est que la marée avait emporté dans son reflux les langueurs d’une union oubliée.

 

Claudie

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2012
commenter cet article

commentaires

Quichottine 10/04/2012 19:39

C'est un très beau texte...

Merci.

Je crois qu'il pourra sans problème trouver place dans le grand récit de ce mariage.

Passe une douce soirée.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.