Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 13:04

 

Je me souviendrais de tout...

 

Je me l'étais promis, je te l'avais promis, sans jamais te le dire.

Tu étais là, vendredi, comme ces dimanches – un par an – où nous te rendions visite.

 

Il fallait franchir une lourde grille, puis l'antique porche qui cachait une partie du paysage, ne montrant qu'un morceau de votre église, surmonté du clocher...

 

La toute première fois, au bras de mon époux, jeune mariée, tu nous avais bénis.

 

Ensuite, le temps s'était écoulé. Tu avais vu grandir nos enfants, tes petit-neveux, toi qui avait décidé de te consacrer à Dieu.

 

Nos enfants avaient à leur tour fondé une famille et tu posais sur eux le même regard que celui que tu avais posé sur nous, la première fois.

 

Tu avais béni l'aînée de mes petites-filles, elle n'avait alors que quelques jours.

 

Chaque fois, c'était comme si nos vies justifiaient la tienne, toute silence et prière.


Les enfants couraient, riaient, et rappelaient qu'Il avait dit : "Laissez venir à moi les petits enfants"...

 

Tu étais avare de paroles dans cette unique journée que nous pouvions te consacrer, à toi qui avait donné tout ton amour à Marie, toi qui la priais pour ceux d'entre nous qui étaient dans la peine.

 

Mais tu nous offrais tes sourires, ceux qui illuminait ton regard posé sur nous. Ta famille... si grande, si présente, si unie près de toi.

 

Tu étais là, vendredi, encore présent, à jamais silencieux, enveloppé de ton grand manteau blanc de moine, celui dont tu avais dit en riant un jour qu'il t'accompagnait chaque jour et serait ton suaire.

 

Tu as suivi avec nous ta dernière messe, visage découvert, reposé.

 

Nous sommes entrés pour la première fois dans le cloître, nous avons suivi tes frères qui chantaient. Nous t'avons accompagné au cimetière ou des croix de bois plantées dans une terre nue, sans stelles et sans cercueils, conservent le souvenir de tous ceux qui t'avaient précédé.

 

Nous avons vu les plus jeunes d'entre vous te prendre et, délicatement, te déposer dans la terre où tu redeviendras poussière, comme chacun d'entre nous. Sans faste, sans ors, juste tel que tu avais vécu pendant toutes ces années.

 

Nous avons vu tes frères recouvrir le suaire, doucement, sans hâte, de cette terre lourde de notre hiver, de nos chagrins.

 

Et pendant tout ce temps, dans le froid vif de cette journée ensoleillée, je pensais à ton sourire, à ce regard d'enfant heureux qui ne t'avait jamais quitté, malgré la maladie, la souffrance de ces dernières années.

 

Je me l'étais promis, je te l'avais promis sans jamais te le dire...

 

Je me souviendrais de toi, au-delà des mots que nous n'avions pas échangés, je me souviendrais de cette vie de prières que tu nous consacrais.

 

Père Jean, tu as enfin posé ta croix.

 

...

 

Quichottine

http://quichottine.over-blog.com

 

...

Ce texte a été publié par son auteur à l'adresse suivante :

http://quichottine.over-blog.com/article-in-memoriam-hommage-a-jean-de-la-croix-98162040.html

...

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2012
commenter cet article

commentaires

pasfrévin 18/02/2012 18:37

Comment sait-on qu'on a fait notre deuil ?
Peut-être est-ce quand on peut en parler calmement, à la fois avec retenue et toute l'amitié, tout l'amour nécessaire ?

azacamopol 21/02/2012 11:37



Je crois que tu as trouvé l'un des indicateurs...


Mais faire son deuil n'est pas facile.


Merci, Pasfrévin.



elise 17/02/2012 17:42

Je viens de m'apercevoir que toi aussi Quichottine, tu avais participé à ce sujet d'écriture.

Tu as réussi à lui dire ces mots ,et mème s'il n'était plus là pour te répondre il les aura sûrement entendu .
Tu lui a fait là, un bel adieu à ton père Jean que tu aimais sans aucun doute. Elise.

azacamopol 21/02/2012 11:38



Je l'aimais beaucoup...


Merci pour ces mot.



Suzâme 08/02/2012 17:17

Un beau témoignage. Merci de ce partage. Suzâme

jean-marie 03/02/2012 16:53

un récit tellement émouvant, si beau !
je viens un peu tard...
ces temps-ci, je suis plutôt paresseux...
j'espère que participer au "jeu de rôle" du mariage me redonnera le punch dont je manque !
bisous d'amitié
jean-marie

ABC 31/01/2012 10:28

Forte émotion et recueillement pour quelqu'un qui a choisi de vivre l'essentiel. Ton texte reflète une grande tendresse respectueuse !

Solange 31/01/2012 02:44

C'est un bel hommage pour un homme qui a consacré sa vie à la prière pour le bien de ses semblables.

polly 29/01/2012 21:19

C'est très émouvant cette vie que tu lui rends. Ceux qui partent ne savent pas toujours combien on tenait à eux, mais l'essentiel c'est qu'il vive encore en toi, et ici en nous.

blj73 29/01/2012 19:52

Quichottine, ton texte m'a beaucoup émue... car il m'a fait pensé à Marcel B., prêtre lui aussi, ami de la famille... et qui est parti il y a peu de temps... j'ai reçu un texte nous faisant part de
son départ... et comme il l'avait souhaité.. celui-ci est parti discrètement seul ...pour que les amis gardent une image vivante de lui ... Ici, un bel hommage au Père Jean... que j'aurai bien aimé
écrire pour Marcel B. ... Merci pour ce beau texte, Quichottine.

Mahina 29/01/2012 18:32

"la mort, ce n'est pas grave, ce'st triste, mais ce n'est pas grave" tu te rappelles qui a dit ces mots?
C'est triste pour ceux qui reste, ce'st l'aboutissement de la vie pour celui qui part et quand c'est "un homme de Dieu", il part rejoindre celui qu'il a aimé toute sa vie, alors, pour lui, on peut
être heureux...

Quichottine en pause 29/01/2012 13:50

Je ne suis pas vraiment triste, c'était une belle et longue vie...

Mais... quand même... comme un manque, un grand vide.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.