Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:24

Image d'épinal

 

 

Je m'installe confortablement, tête à l'ombre et jambes au soleil.

J'aime l'entrée de ce parc public, le passage incessant des visiteurs qui y pénètrent et en sortent. Les promeneurs isolés ralentissent le pas aussitôt passée la grille. Comme s'ils devaient franchir cette frontière avec le tumulte de la circulation pour s'autoriser à flâner. Les enfants, au contraire, se mettent à courir comme des fous, enfin libérés des contraintes de la rue et de ses dangers.

 

Le banc que j'ai choisi est accueillant. Un de ces bancs dont l'air désuet et la peinture écaillée donnent à rêver. La mousse occupant les creux du bois - gravé de prénoms par endroits, l'usure même, le rendent romantique. Je me prends à fredonner intérieurement la chanson des amoureux sur les bancs publics « qui s'disent des je t'aime pathétiques » . J'espère qu'il restera ainsi, écaillé et tordu, comme un témoignage de l'éternité de l'amour, qui meurt et sans cesse renaît sur ses planches à demi vermoulues.

 

Tout y est : les roses trémières sur leurs interminables tiges, l'ancien puits de pierres sèches transformé en jardinière débordante de couleurs et de vie, les arches multicolores enrubannées par les enfants de la colo pour un jeu de croquet, la vigne vierge déjà rougissante qui essaime sur les pavés. L'endroit charmant par excellence.

 

J'aimerais le trouver banal, tout juste bon pour l'image d'épinal des photographies de mariage ou le calendrier des postes. J'aimerais ne pas être si fleur bleue. Mais en inspirant le parfum estival d'herbe coupée, j'inhale un philtre magique et je m'y berce d'illusions. J'y ai bien vécu une trentaine d'étés et chaque fois j'oublie. J'oublie que l'hiver existe.

 

-Excuse-moi, je suis en retard.

-Ah, tu es là ? C'est vrai, nous avions rendez-vous.

-Tu avais oublié ?

-Non. Mais je perds un peu la notion du temps quand je m'assois sur ce banc. Est-ce que mon impatience t'aurait plu ? J'ai bien pensé à prendre un air de circonstance pour ressembler au renard qui attend le Petit Prince.

 

Nous rions à cette image de ma tête surmontée d'oreilles velues et agrémentée d'une truffe. Car c'est moi le renard, et lui le prince.


 

Bab

Partager cet article

Repost 0

commentaires

balaline 21/10/2013 22:10

Presque la magie des premiers rendez-vous:attente, impatience mêlés de poésie.

bonjour,jean-marie 16/10/2013 08:21

bonjour Bab
c'est charmant
poétique
magique !
merci
amicalement
jean-marie

Babeth 15/10/2013 22:57

quand on apprécie autant son environnement, l'attente n'en est plus une, tout devient poésie... Tu m'as fait rêver.

ABC 15/10/2013 21:36

Bravo, au moment où je commençais à me demander qui était en avance ou en retard, voici le Petit Prince et son renard, magie de l'instant, rêve sur un banc et heureux dénouement, super !!!

polly 15/10/2013 19:35

J'aime beaucoup cette ambiance et cette attente rêveuse, mille petites choses qui calment l'impatience.

Et puis cette chute inattendue et drôle.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.