Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 12:05

Evasion

 

Le ciel est bas et presque noir. Ce n’est pas le crépuscule, pas encore. Des oiseaux  tournoient au-dessus de sa tête. Il se bouche les oreilles pour ne pas entendre le bruit soyeux des ailes. Le bruit doux est encore plus difficile à supporter que le fracas d’une pluie soudaine et violente qui transperce les hardes. Il voudrait courir plus vite pour regagner la terre ferme, mais il s’est perdu dans la mangrove. Il trébuche sur une racine enroulée de traîtrise comme un serpent. La peur l’envahit sournoisement. Il pensait la maîtriser mais ses dents s’entrechoquent, son corps se couvre de mauvaise sueur. Il sait qu’ils seront bientôt sur ses traces. Au loin, il perçoit les aboiements des chiens. Il a envie de pleurer. Ce n’est pas le moment de flancher. Il doit réussir à leur échapper coûte que coûte malgré les chaînes qui entravent ses mains.

Il se laisse couler dans l’eau saumâtre, il ne risque pas de se faire repérer dans la végétation aquatique inaccessible en barque.  Pas de piste à suivre pour les molosses qui se rapprochent et ses poursuivants sont bien trop peureux pour s’aventurer dans le marécage infect et nauséabond. Lui n’a pas le choix… Il veut leur échapper et vivre… Comme ces nègres renégats dont la vieille Constance lui a parlé en roulant des yeux effrayés. Ses frères de misère éparpillés et libres dans les montagnes qui arrondissent leurs dos bleus sous les derniers humeurs du jour.


Claudie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2010
commenter cet article

commentaires

jean-marie 26/05/2010 01:07


très réaliste et historique, hélas
un beau texte angoissant...
amicalement
jean-marie


Alice 20/05/2010 10:47


Beaucoup d'émotion tragique dans ce récit. Le suspens est entier ..on voudrait aider.


Azalaïs 19/05/2010 19:10


tant d'émotion rassemblées dans ce textes et tant d'images aussi! comme le dit Polly ils sont tant et tant à vouloir fuir encore de nos jours, par bateaux, dans des camions , à pied, ils sont prêts
à toutes les peurs et à tous les sacrifices!


polly 19/05/2010 13:32


Beau rappel d'un temps qui n'est pas si éloigné, et qui pour certains est très actuel.
Nos camps de rétention en sont plein de ces gens qui veulent vivre libres.
Tu as su en peu de mots recréer une ambiance angoissante.


ABC 19/05/2010 13:18


Une triste évocation qui fut réalité et qui parfois l'est peut-être encore !


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.