Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 20:28

Douce endormie

 

 

 

Allongée sur ta bergère dorée,

Les joues encore rosies par le vent vif

Le sommeil t’a envoûtée,  reposant et oisif

T’emportant dans ses limbes inconnues au pays

Où les rêves sont toujours aérés

Oh ! Bien malin celui qui te réveillera, ébahi

Alors que moulée, dans une soie bouillonnante

Aussi douce et tendre qu’ un abricot sucré,

Tu épanches ton corps comme une étoile palpitante

Ceinte de tes cheveux étalés, couronne brune

Qui semble te protéger, opportune.

La lumière blanche, autour de ton visage

dessine une lune apaisante et sage.

Seule, ta cheville dégagée laisse espérer

Que sur notre terre tu reprendras pied.

 

 

                      autre version

 

 

Alors là si je m’attendais. Tu flemmardes encore sur cette bergère. Pourquoi diable ai-je acheté cette chose dans une boutique de bric et de broc ? Depuis tu ne fais plus rien.

Tu dors sans cesse. Je rentre, harassé par une journée de labeur et ni mon pot ni mon rôt ne sont prêts.

Comme si cela ne suffisait pas tu laisses la lumière allumée. Point n’est besoin de lueur blanche pour dormir. Je te le répète cent fois par jour : « économise les bougies, c’est cher ! »

Et les enfants qu’en as-tu faits ? Tu les as vendus ? Ah oui bien sûr tu dors, ils ne font pas de bruit ; partis chez ta mère peut-être ?

Puis encore si tu ne restais pas habillée. Les volants et fanfreluches seront déchirés et il faudra que j’ouvre encore ma bourse pour te payer des nippes de luxe.

Et tes cheveux, tu vas marcher dessus en te réveillant ; tu ferais bien mieux de les couper, tu n’aurais plus besoin d’une  camémachin ? une camétruc ?   Enfin une boniche pour te peigner. Ce sera toute économie

Alors vois-tu dès ton réveil, j’expédie cette liseuse par-dessus le balcon et

Frédéric Leighton avec…

 

Lilouette

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2010
commenter cet article

commentaires

polly 08/05/2010 18:02


J'aime tes deux interprétations, ce regard de rancoeur du mari, et celui du poète qui donne de la lumière à cette endormie.


jean-marie 08/05/2010 12:06


bonjour, Lilouette,
excellent !
un beau poème
une hstoire amusante...
bises amicales
jean-marie


elise 07/05/2010 11:49


Et bien voila deux versions tres differentes une qui decrit cette image douce et sereine puis dans l'autre quelques notes de reproches .....


LILOUMARGOT 07/05/2010 09:48


Je suis bien d'accord. Le premier colle au tableau alors que l'autre version est plutôt une dérision. J'ai juste voulu m'amuser un peu.*Merci pour ton commentaire.
Amitiés
Lilouette


ABC 07/05/2010 09:08


Pour moi, la douceur du premier colle mieux au tableau...


Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.