Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 16:11

 

Blind date : le maire du village et l'inspecteur Brod

 

 

Salut la compagnie !

 

Alors, comme on vous l’a dit la dernière fois : y a notre dame Bournabelle (votre maire, quoi) qui est pleine d’hormones et qu’arrive plus à fonctionner, rapport au polichinelle qu’elle a dans le tiroir.

Le souci, c’est qu’elle sait pas qu’elle est enceinte et la délivrance c’est pour Mai. Le docteur a bien essayé de lui dire, mais elle est persuadée qu’en dehors du mariage on peut pas faire un bébé. Semblerait que ce soit une règle que sa mère lui ait dicté. Notre dame, elle vit que pour les règles, elle en a trois carnets pleins et elle en écrit d’autres toute la sainte journée. C’est comme ça qu’elle fonctionne : on va pas la changer… Notez, elle croit qu’elle est toujours pucelle, semblerait qu’elle ait pas compris ce qui lui arrivait quand le morpion a été fabriqué.  C’est un peu notre faute à l’époque on s’est un peu moqué : on savait pas que notre dame elle marchait qu’au premier degré. Alors, on lui a proposé de fabriquer de l’amour sur le bord de l'Atlantique et y a un zhippie de la mer qui en a profité pour lui faire une descendance… 

Bon, on va pas s’éterniser sur qui a fauté !

 Mais avec Pierrot on a eu une idée : on s'est dit qu’on allait la marier. Et pis ensuite y aura qu’à lui annoncer qu’elle va avoir un piot. Elle va y voir que du feu. Notre dame, les lois de la nature c’est les seules lois qu’elle a du mal à capter.  Elle est enceinte jusqu’aux yeux et elle croit que c’est une affaire de digestion qu’est mal passée, c’est vous dire !

 Avec Pierrot, on a cherché qui pourrait mettre la bague au doigt à notre dame. Mais des types célibataires qui pourraient se charger de notre dame ça court pas les fossés. Si y avait que le môme, mais va falloir qui compose  avec la personnalité un rien carrée de notre dame, et puis faut pas oublier qui faudra se targer M’ame Violette, le binôme de Notre Dame. Elle, c’est de la tragédie grecque qu’elle vous fait toute la journée : des cris, des larmes, des hurlements, les débordements… faut avoir de la santé pour rentrer dans la famille…

On aurait bien casé notre dame avec l’instit Monsieur Paul, mais il paraitrait qu’il a déjà une moitié. C’est ben dommage il avait l’air assez dans les nuages pour pas remarquer la présence d’un nouveau-né.

Le père Jean-Baptiste, il peut pas se marier et puis il mange n’importe quand. Avec notre dame c’est des habitudes qui passent pas. Nous, elle nous fait boire notre pinard à heures fixes.  C’est comme ça qu’on est arrivé à Monsieur l’inspecteur Brod… L’est célibataire et puis c’est un représentant de la loi. Ça, avec notre dame, c’est une qualité qui peut l’emporter.

On a organisé un thé, dit à notre Dame qu’en tant que Maire elle doit inviter la maréchaussée à prendre l’café qu’ c’était la règle,  et pis on a téléphoné à l’inspecteur pour lui dire qu’il était convoqué chez le maire de la communauté.

On a foutu dehors M’ame Violette pour éviter qu’ait des larsens dans notre projet.

Ben pour être honnête : on a des doutes qu’on arrive à les marier ces deux-là. Mais c’est l’inspecteur aussi il a rien fait comme il fallait…

 

Il a posé son arme en plein sur la table de la cuisine et notre dame y a rien qu’elle déteste plus que de voir des choses pas rangées. Elle a embarqué le pistolet pour le nettoyer. Vous auriez vu la tête de l’inspecteur quand il a vu son truc balancé dans l’évier avec liquide vaisselle par-dessus. Il était là : « Mon sig ! Mon sig ! Mon sig ! Vous allez me le bousiller !».

Il a bien essayé de l’arrêter, mais notre Dame quand elle met de l’ordre y pas plus vigoureuse. Elle lui a fait une clef de bras et elle lui a ordonné de s’asseoir avant de faire plus de dégâts. Et pis là, elle s’est refait un coup de conjonctivite : elle pleurait comme un veau. Le pauvre inspecteur, il savait à plus quel saint se vouer. Nous, on a pas interféré : les coups de foudre ça peut tomber à n’importe quel moment. On  croisait les doigts dans la pièce à côté. Mais le Brod, il a eu le mot qui faut pas : il a essayé de lui tapoter l’épaule pour la réconforter ! Les gestes d’affections, pour notre dame, c’est comme une agression. Il s’est pris une baffe qui l’a fait valdinguer. « Monsieur je ne suis pas celle que vous croyez » qu’elle lui a dit. Le pauvre l’a plus moufté,  il est allé s’asseoir à marmonner sur Babylone, pendant que notre Dame elle lui servait le thé.  Comme c’était l’heure de notre pinard médicinal, on est allé sauver le pauvre type avant qui fasse un procès à notre dame. On l’a remonté avec un peu de schnaps et puis on l’a renvoyé à son commissariat.

L’amour ça se commande pas. Pour l’accouchement : on dira à notre dame que c’est l’appendicite.

 

Bernard et Pierrot,

Chevaliers de l'arrosoir de Demoiselle Bournabelle Potimarron,

Maire du village d'Azacamopolshein

 

Violette Bournabelle

 

http://violetteetbournabelle.over-blog.com

 

Le texte a été publié par son auteur à l'adesse suivante :

http://violetteetbournabelle.over-blog.com/article-blind-date-le-maire-du-village-et-l-inspecteur-brod-103861615.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
j'ai failli me décrocher la mâchoire de rire :-) et puis j ai eu aussi un debut de conjonctivite :-) l'émotion sans doute :-) très belle rencontre :-)
Répondre
R
Bonjour bonjour,<br /> <br /> Je passe par ici pour vous faire part de mes deux petits blogs :<br /> <br /> http://leblogderosedray.blogspot.com<br /> http://jedevoreleslivres.blogspot.com<br /> <br /> Voilà, bienvenu !
Répondre
A
<br /> <br /> Merci d'être passée... <br /> <br /> <br /> <br />
P
Ouf, je l'ai échappé belle ! Faut dire que je suis un peu responsable de la situation, l'éducation sexuelle à l'école n'a jamais donné que des résultats productifs !<br /> En tous cas Bernard et Pierrot ont du talent, et on rigole bien aux dépens des personnages créés par Violette.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> !
Répondre
A
<br /> <br /> Je dois dire que je m'amuse beaucoup à vous lire...<br /> <br /> <br /> Bientôt, je vais me mettre au travail moi aussi. :)<br /> <br /> <br /> <br />
Q
Morte de rire !<br /> <br /> Votre maire me plaît de plus en plus... et ses chevaliers sont extras !<br /> <br /> La rencontre du jour est un vrai bonheur.<br /> <br /> Merci, m'zelle Violette.
Répondre

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

Le nouveau blog a été supprimé le 19 août 2020 sans sauvegarde, j'en suis désolée.

Si vous désirez que les texte parus sur Wordpress soient de nouveau publiés ici, vous pouvez me les envoyer à l'adresse habituelle.

Merci !

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Archives

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.