Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 05:06

Notre histoire avait plutôt mal commencé en cette veille de départ de trek : les aboiements s’étaient ajoutés à l’altitude pour rendre notre nuit particulièrement courte pour les plus chanceux, hachée pour les autres. Dont moi, puisque Garou avait choisi de se coucher contre notre tente pour s’abriter du vent et profiter, peut-être, d’un peu de chaleur humaine. Si vous trouvez que votre appartement est mal insonorisé, essayez de dormir sous une tente à côté d’une bande de chiens semi-sauvages et vous verrez !  (enfin entendrez ;-)). Mais il a tenu bon, et si aucun d’entre nous n’avait envie de le caresser au matin de la première nuit du trek, sa présence fidèle nous l’a rendu sympathique au fil du temps (le fait aussi que lors des nuits suivantes,  dans les montagnes isolées, il n’y avait plus d’autres chiens avec lesquels il aurait été tenté de converser ;-)

Garou était en effet d’humeur vagabonde, et il nous a suivis depuis la petite ville de Kibbeur d’où nous débutions le trek, pour nous accompagner pendant près d’une semaine et devenir notre mascotte. Il se mêlait à la file des marcheurs, silhouette inhabituelle à quatre pattes, et se couchait auprès de nous pour dormir lors des pauses. Très vite, chacun a voulu lui donner un petit nom, Sacapuces, Spitidoggy, Saint Juste  ou bipbip, mais c’est à notre guide Antschuck qu’est revenu ce privilège puisqu’il s’engageait à le garder avec lui si Garou allait au bout du trek.

Et il a suivi, grimpant avec nous même pour le haut Col de la Pareng La, se lançant courageusement pour traverser les gués de rivières, se couchant lors des pauses. Il  devait s’interroger sur les mœurs de ces drôles d’humains qui passaient leurs journées à marcher. S’il venait quémander des caresses, ses réactions de fuite face aux cris ou aux gestes trop brusques montraient qu’il n’avait pas toujours à la fête. Il avait une peur bleue des mules mais il se faisait une joie de pister les marmottes, voire de les croquer (il ne devait pas apprécier la nourriture végétarienne dont il mangeait les restes), pour notre plus grand déplaisir. Cette année, nous n’avons pas pu jouer les paparazzis ;-)

Nous nous étions habitués à sa présence au point de nous inquiéter la veille d’une gros passage de gué sur la Parang Chu pour lequel il était prévu de tendre une corde tant le courant risquait d’être fort. Si chacun appréhendait sa traversée, nous nous demandions aussi comment Garou y parviendrait. Heureusement, la rivière était basse et paisible et tout se passa bien.

Mais un matin, quelques jours avant la fin du trek, Garou disparut. J’avais la veille raconté l’histoire romancée de sa vie dans ces petits textes que j’écrivais pour nous amuser à la veillée, une histoire déjantée où il était la réincarnation successive de quelques chiens célèbres et déplorait de ne pas avoir le droit de partager nos tentes… S’en était-il offusqué ?

Impossible de savoir ce qu’il est devenu, s’il est revenu sur ses pas ou s’il a continué sa route sans nous, mais je crois que tous, même si ce fut à des degrés variables, nous avons été tristes de ne plus le voir trottiner avec nous.

Garou, chien infidèle !

 

Pandora


http://les-poemes-de-pandora.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2009
commenter cet article

commentaires

Robinson 20/09/2009 19:28

C'est triste de ne plus voir un animal auquel on a fini par s'attacher!...Un souvenir: c'est difficile parfois de se libérer d'un animal qui vous a adopté: pour moi, ce fut le cas d'un furet, en pleine ville!...

Bigornette 20/09/2009 14:17

je pense que me connaissant j'aurai pris dur en ne le voyant plus...quand la mascote disparait l'inquiétude renait... une magnifique histoire ! ce chien avait-il mieux à faire ?... Dommage nous ne le saurons jamais ... Avait-il mis une limite à son exploration d'un territoire ?
Dans tous les cas une magnifique histoire comme tu sais si bien nous les conter... J'aimerais cependant qu'elle ne soit pas vraie... sinon je me pose la question qu'est devenu Garou ?...et pourquoi vous a-t-il laissé tout à coup... bisous Pandora... merci pour ce beau texte...

ABC 18/09/2009 17:10

Aurait-il été vexé par son histoire racontée avec tes mots ?
Les chiens ont leurs idées derrière la tête, j'ai connu un petit chien qui m'a suivie ainsi alors que je montais admirer le Stromboli, et il est redescendu avec moi, mais tout d'un coup à la descente il a disparu....

Azalaïs 18/09/2009 09:21

ça c'est de l'insolite! tout le monde ne peut pas avoir de telles rencontres à raconter! On doit revenir avec des images plein la tête!

claudie 18/09/2009 08:57

je ne sais pas si l'histoire est vérédique mais j'aime beaucoup ce chien mystérieux. La patte du dieu des montagnes peut-être ?

polly 18/09/2009 07:58

Ton histoire me rappelle une randonnée en Corse, un petit roquet sympathique nous a accompagnés jusqu'au bout et au retour a disparu.
C'est une belle rencontre.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.