Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 17:50

CHIEN BIGARRE BELGE

 

L’annonce lui saute aux yeux. Il replie le journal et appelle sa femme.

Tiens, regarde moi ça. Elle chausse ses lunettes. Donne chien bigarré belge à propriétaire fripé.

Eh bien dis donc ! Ils savent bien à qui ils s’adressent dans ce journal. 

Je ne suis pas si fripé et puis, d’abord je n’aime pas les belges même en bergers. Bizarre ce bigarré ! Ca doit lui tanner le poil ce pauvre chien d’être bigarré. 

Elle émet un grondement de gorge.

Tu sais que les moustaches de ton chat me toisent mortes dans ce sac de cellophane percé que tu as posé au fond de l’étagère. Oh et puis, j’en ai assez de ces poubelles pleines que tu ne descends jamais et si tu les jetais pour de bon les moustaches de ton Riri. Ton vieux chat castré qui a cassé sa pipe dans le foyer incandescent un soir tragique. Marre aussi des bières blondes que tu ingurgites à longueur de journée et qui me distillent verte. 

Oh mais tu me frémis grave de la glotte à reluire, toi et ta folle du logis me sombrent de cafard. Tu m’embrouilles la cervelle. Moi, je ne suis bien qu’avec les bêtes et ce chien, je vais le prendre rien que pour t’enquiquiner. Si tu t’embêtes t’as qu’à courir après des amants élastiques. 

Tu sais bien que les amants frileux me rasent, j’ai passé l’âge de telles fredaines. 

Le bruit du Concorde au grand nez discordant passe au-dessus de leur tête. Des glaçons nagent et tremblent comme des gros pythons paresseux dans les verres teintés.

Il se mit à aboyer la peau encore plus fripée que d’ordinaire.

Elle lui répond par un miaulement nerveux de guitare à brandebourg (la guitare autrichienne de la fillette ronde qui descendit un soir d’hiver, la vendre au marché de Clochemerle.

Elle sort les griffes en entendant le son merle. Le mot lui nargue les moustaches en agitant son bec de plumes jaunes, couleur pastis qui se dissout dans les verres.

Il ouvre une gueule saignante et secoue la peau de sa femme entre ses babines. La peau de cette fichue chatte qui lui frémit grave dans les oreilles depuis vingt cinq ans.

Vingt cinq ans qu’il attendait le moment de lui arracher le poil à cette féline acariâtre et soudain, il se sent fort comme un bigarré belge. Une frite d’enfer ! Pas besoin de clebs aux crocs gigantesques pour la hacher menue. Ce soir il n’a plus honte d’être fripé car il renoue avec ses origines lointaines.

Plus peur d’être laminé par les griffes diatoniques d’un félin pelé.

Ce soir, il rentre dans sa vraie peau de sharpei. Et tant pis pour les belges.

 

CLAUDIE    

 

Partager cet article

Repost 0
Published by azacamopol - dans 2009
commenter cet article

commentaires

ABC 16/09/2009 22:26

ça ne doit pas rigoler tous les jours par ici !!!

Azalaïs 16/09/2009 18:30

un conte très surréaliste , on a parfois du mal à raccrocher les wagons mais l'insolite nous met parfois sur de drôles de rails!

polly 16/09/2009 12:56

Ce matin j'ai signé azacamopol, c'est terrible de pas être attentif à tout, je reviens rectifier.

azacamopol 16/09/2009 07:07

Voilà une dispute qui sent les vieilles rancunes.
Le langage est délicieux, mais je suis sûre que les chiens ou les chats ont des comportements plus sociables que ce couple aigri.
;)

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.