Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 13:13

Souvenirs, souvenirs...



          D'abord, il y avait la maison de ma grand-mère et dans mon cœur d'enfant, elle était un palais dont ma mamie était la reine ! Toujours propre et bien rangée, peuplée de meubles et d'objets familiers, avec sa chambre immense dans laquelle nous n'osions pas entrer tellement  elle nous intimidait. C'était ma maison refuge, mon asile de paix où je pouvais souffler !

          A l'arrière de la maison se trouvait le jardin : une partie pour les roses et les parterres  de fleurs, l'autre pour le potager  habité de poiriers. A l'entrée du jardin, le puits, recouvert de glycine. J'adorais faire descendre le seau dans le mystère de cet abîme  obscur!  Je me souviens du choc mat et brutal du seau lorsqu'il rencontrait l'eau,  de l'odeur un peu écœurante des pierres, de la fraîcheur des mousses qui les tapissaient.

          Tout au fond du jardin, se trouvait une cabane à outils en planches. C'était notre repaire, le lieu secret où nous pouvions conspirer, élaborer nos pièces de théâtre, chanter à tue-tête, préparer nos expéditions dans la campagne toute proche. Il y avait la pêche aux « gaïnelles », la chasse aux grillons que nous enfermions dans de petites cages, la cueillette des champignons ou bien, tout simplement, de grandes discussions allongés dans l'herbe, à l'ombre d'un grand chêne.

          Il y avait aussi les longues soirées à la fraîche sur le banc où nous nous tenions serrés comme des harengs pour raconter toutes sortes d'histoires plus bêtes les unes que les autres.

          Et puis soudain, tout se figeait ! C'était toujours l'été pourtant, mais moi j'étais glacée ! A toute hâte, ma mère sortait le cahier de devoirs de vacances qu'elle avait soigneusement oublié, à toute hâte, il fallait remplir des pages et des pages et tout mon corps pleurait. Elle avait beau crier, tempêter, menacer, je n'arrivais à rien ! Parfois, le voisin venait bien me donner un coup de main mais j'ai toujours été si mauvaise élève ... le pauvre se lassait vite !

          Finies les courses dans les prés, finis les rires sur le banc, finies les joies de la conspiration, finie cette folle insouciance, cet air de liberté où dansait l'inconscience ... Mon père nous annonçait son arrivée prochaine.

 

Azalaïs

marge-ou-greve.over-blog.com/


Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Le contraste entre les vacances heureuse et les cahiers de vacances... moi j'étais plutôt contente de les remplir ces cahiers, au début des vacances puis ils étaient rangés dans un coin... et la rentrée arrivait ;-)<br /> De belles vacances à la campagne...
Répondre
J
Eh oui, on ne parle bien qu'avec le coeur...
Répondre
B
merci de nous faire partager tes souvenirs, très évocateurs.
Répondre
A
tu sais gazou, même une jolie rédaction truffée de fautes d'orthographe, ça ne valait pas grand chose, et puis les sujets étaient tellement scolaires!! comment s'exprimer??
Répondre
G
toi,mauvaise élève,tu écris si bien?
Répondre
P
Voilà une évocation qui commence avec tant de bonheur et qui laisse un goût amer à la fin, cette souffrance.
Répondre
I
Merci pour ce joli texte tout frais, emprunt de légèreté et de cette innocence enfantine que nous perdons hélas si vite. Voilà des vacances toutes simples et à la fois si enrichissantes très bien décrites et qui nous replongent dans nos propres souvenirs d'enfants.<br /> Au plaisir de te relire,<br /> Izzabel R.
Répondre
J
L'été, le repos, l'oubli des obligations, oui, c'était et c'est tout cela l'été... et c'est toujours bien difficile d'avoir à cesser de rêver et de muser pour se remettre à travailler! ( quel que soit l'âge, je crois)
Répondre
J
Très belle évocation, ma chère Azalaïs...<br /> Quelle nostalgie nous prend quand on fait de tels retours sur nous-mêmes !<br /> je me revois tellement dans des situations semblables à celle que tu nous présente si bien !<br /> On revit ce passé...<br /> grosses bises amicales<br /> bien à toi<br /> jean-marie
Répondre

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

Le nouveau blog a été supprimé le 19 août 2020 sans sauvegarde, j'en suis désolée.

Si vous désirez que les texte parus sur Wordpress soient de nouveau publiés ici, vous pouvez me les envoyer à l'adresse habituelle.

Merci !

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Archives

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.