Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 16:40

 

La première cigarette.

 

On pourrait penser à quelque chose de grivois mais je ne veux pas - pour une fois - parler de quelque chose de « cochon » (quoique...) mais de cigarette. Je dis « quoique » car la première cigarette a peut-être coïncidé avec la première « pipe » (ou fellation pour ceux qui n'appellent pas un chat, un chat). M'y revoilà. Je ne peux pas dater précisément ma première cigarette, ni ma première pipe d'ailleurs. Enfin, passons... J'étais vieille déjà ; disons vieille par rapport aux ados pré-pubères que je vois tirer sur leur cigarette à la sortie du collège. Il faut dire que j'ai été en retard pour pas mal de choses : les règles, les sorties en discothèque etc.... mais pas pour les pipes(ni le reste d'ailleurs), je crois. Voilà que je recommence. La première cigarette a du être fumé lors de la première sortie en discothèque. Cette première sortie ayant été tardive (papa ne voulait pas), j'ai du fumer ma première cigarette vers vingt ans. Finalement, si j'avais continué à suivre les conseils de papa (ne pas aller dans les « lieux de perdition »), je n'aurais peut-être jamais fumé ... quoique j'aie (presque) toujours fait le contraire de ce que me disait papa. Je ne sais plus vraiment si j'ai eu la permission de papa mais je suis finalement allée en discothèque et j'ai fumé ma première cigarette pour faire comme les autres avec mon premier verre. La première fois, je n'ai pas du trouver ça bon mais ça me donnait une contenance ; j'étais si timide... alors à la sortie suivante (six mois plus tard car c'était difficile de convaincre papa), j'ai encore fumé. Cependant, je fumais pas mal ces soirs -là mais je pouvais m'en passer jusqu'à la sortie suivante. Même, quand le sexe a pris  de  la place dans ma vie, j'ai trouvé ça meilleur et plus efficace comme deshinibant. Donner du plaisir à un homme  (avec ma bouche, mon sexe, mon corps) me donnait l'impression d'avoir du pouvoir sur lui Quant au plaisir reçu, j ‘avais la sensation que je le méritais ou plutôt que mon corps le méritait

 

Pourtant, ma mère (et mon père) avait tout fait pour me persuader que mon corps était gros et laid et que je pouvais donc pas plaire.

 

Mais revenons au tabac


Après la première sortie en discothèque, il y a eu la première « cuite », la première pipe (décidément, j'y reviens toujours) puis d'autres cigarettes et même des paquets de cigarettes mais c'était vraiment de temps en temps


  Une relation, un flirt, des attouchements, des caresses poussées mais pas de relation durable


Je restais majoritairement une non fumeuse ; ma meilleure amie, celle avait qui je sortais était non fumeuse


Puis j'ai  fréquenté des fumeurs, des fumeuses et certain(e)s de très près ; parfois, je leur piquais une cigarette  ou je tirais une « taffe » mais cela n'allait jamais plus loin


J'ai commencé à aller dans les bars, ces « lieux de perdition » de surcroît souvent enfumés, à prendre de plus en plus de « cuites » avec des « mauvais garçons »


  Quand ai-je basculé du côté de la salle  fumeurs ?


 Comme la première cigarette, la première pipe, c'est difficile à dater


  J'y pense maintenant mais à cette époque, rien n'était réfléchi


  C'était comme un immense ras-le-bol ou même un raz de marée mais c'est arrivé sans que je m'en rende compte.



Laura VANEL-COYTTE
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Ce n'est pas moi, Azalaïs; c'est mon personnage de roman... qui se construit comme tout le monde avec et contre certaines choses.<br /> Merci Lilounette
Répondre
L
La liberté nous apprend toujours quelque part si l'on a su poser son pied bien à terre et à soi de tirer ses conclusions, un beau récit
Répondre
A
Ce n'est pas moi qui publie cette fois Laura.<br /> Tu as eu finalement une jeunesse très libre sans doute pour te construire contre les idées reçues de tes parents
Répondre
L
Le titre est "La première fois de Cannelle(le personnage de mon futur roman)". Merci d'avoir changé Aza<br /> Car la première cigarette n'est qu'un prétexte...<br /> Quels interdits Mesdames?
Répondre
A
Les interdictions à braver coute que coute ! Ils ont tord, on a raison, jeunesse, on a tord ont-ils raisons ???
Répondre
P
cette première cigarette est finalement une initiation à bien des interdits. Je me suis beaucoup amusée à te lire.
Répondre

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

Le nouveau blog a été supprimé le 19 août 2020 sans sauvegarde, j'en suis désolée.

Si vous désirez que les texte parus sur Wordpress soient de nouveau publiés ici, vous pouvez me les envoyer à l'adresse habituelle.

Merci !

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Archives

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.