Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 09:23

Fenêtre sans regard

Par la fenêtre je vois de l’autre coté du jardin, Loulette, mon amie, devant sa fenêtre entrouverte. Elle semble d’apparence paisible, elle prend racine immobile, impassible.

On distingue le divan du repos alentour, et avec des pas hésitants elle va s’y allonger lorsque rien ne va plus dans son corps et dans sa tête.

Même les  rais du soleil  à travers les carreaux l’indiffèrent.

Itou, le chat Minou, siégeant sur le rebord guettant les éventuelles souris égarées dans le potager, n’attire plus ses caresses.

Son enclos est  pourtant accueillant. Je le connais bien. Je suis son amie Claire et je l’agrémente journellement des fleurs du jardin, j’ai redressé les  gais coussins multicolores en une joyeuse compagnie chatoyante.

Pourtant rien ne dérive Loulette de ses apparentes sombres pensées.

Que se remémore-t- elle donc devant cette croisée ouverte sur la vie, cette douce quinquagénaire * recluse, les yeux dans le vague ?

Elle dont la mémoire  n’est plus fiable et qui ne garde que des bribes disparates de sa jeunesse envolée.

Elle est  affligée  de la plus horribles des dégradations.

Elle vit hélas   les affres de la maladie d’Alzheimer.

Ce monstre qui  lui kidnappe tous les espaces de temps de sa vie, pour les engouffrer dans le vide de l’oubli instantané.

Seules ses orbites semblent en vie, perdues dans la transparence des carreaux de la croisée.

Une fenêtre dont le rôle se réduit à l’aération, une fenêtre fermée sur l’existence… et de ma fenêtre je lui fais signe, mais elle ne me reconnait pas.

Jak

*NB Hélas la M.A. peut être précoce. J'ai connu un cas proche

Jak a changé de blog, on peut la lire ici : http://melimelojarjille.canalblog.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ABC 23/02/2017 15:44

être là tout simplement, en espérant faire du bien !

Adamante 16/02/2017 18:20

Que peut-on faire de mieux que de caresser une main pour faire sentir notre présence à ceux que la maladie enferme? Un texte plein de tendresse qui touche profondément.

LADY MARIANNE 16/02/2017 14:53

mon papa a eu cette maladie- il est dcd-
une vie d'enfer quand il avait des accès de colère - il s'était mis à boire-
était dans son monde- répétait toujours la même chose-
une terrible maladie pour les proches-

kimcat 16/02/2017 13:47

Que c'est triste...
Ton texte est émouvant...

scoobydu41 16/02/2017 13:32

Pas évident cette maladie...

gadgio 16/02/2017 11:11

Quelle horrible maladie !
Ce monstre qui mange notre vie la plus intime.. souvenirs, reconnaissance, volonté..
Insidieusement tout est grignoté, des substances vitales il ne reste plus rien!! Quel chagrin pour l'entourage.. J'ai aimé te lire

polly 16/02/2017 10:06

Quel moment émouvant tu nous décris-là. En effet cette maladie peut-être précoce, hélas! Et ton texte me touche par sa délicatesse.

Quichottine 16/02/2017 10:03

Comment ne pas être émue en te lisant ?
Les fenêtres se ferment parfois sur les souvenirs... cette maladie est terrible.
Merci pour cette page magnifique Jak.

Nous

  • : Le blog d' azacamopol
  • Le blog d' azacamopol
  • : Le blog a été ouvert le 24 janvier 2008. Jusqu'au 1 mars 2017, Azalaïs, Lilousoleil, Polly et Quichottine vous y ont proposé des jeux d'écriture en toute simplicité.
  • Contact

Bienvenue

L'inspiration de Fragonard

La consigne a retrouvé sa place dans les pages, module de droite.

 

Avez-vous pensé à offrir un petit texte de présentation à la Petite Fabrique d'écriture afin de figurer dans liste de ses membres ?

Rechercher

Important

Important !

 

Depuis le 1er mars 2017, les nouvelles publications sont effectuées sur notre nouveau blog.

 

Nos "annales" continueront à être publiées sur ce blog, à raison d'une publication par mois.

 

Merci.

Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à ce un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.